L’examen pratique du permis de conduire

examen permis de conduire

L'épreuve pratique du permis de conduire est souvent une source de stress pour les candidats, voici donc quelques conseils pour mieux appréhender cet examen. Des informations sont également fournies sur les manoeuvres à savoir effectuer, les remarques éventuelles de l'examinateur, les fautes éliminatoires, la consultation des résultats et la grille d'évaluation de l'épreuve pratique.

Le déroulement de l'épreuve pratique

La grille d'évaluation de l'épreuve pratique

La grille d'évaluation de l'épreuve pratique du permis de conduire comprend trois sections, divisées en sous sections, ce sont les suivantes :

  1. connaître et maîtriser son véhicule
  2. appréhender la route
  3. partager la route avec les autres usagers

Des notes de 0 à 3 sont attribuées pour chaque sous partie (avec parfois une possibilité de E, soit “éliminatoire”, pour les parties où des fautes éliminatoires sont possibles).

Une grille est également présente avec trois sections également, regroupées sous l'appellation “autonomie et conscience du risque”, ce sont les sections suivantes :

  1. l'analyse des situations
  2. l'adaptation aux situations
  3. la conduite autonome

Des bonus sont également attribués (de 1 point à chaque fois), pour la conduite écologique et la courtoisie au volant.

Forfaits Conduite

Les interventions possibles de l'examinateur

L'examinateur peut intervenir de nombreuses façons possibles pendant l'épreuve, il peut :

  • faire une remarque : attention, cela ne signifie pas nécessairement que le candidat a commis une faute éliminatoire, si le conducteur reconnaît son erreur et se reprend, il peut toujours obtenir son permis de conduire
  • demander au conducteur de prendre une direction ou de se rendre à un point précis, car suivre un itinéraire fait partie intégrante de l'apprentissage de la conduite
  • intervenir physiquement sur le volant ou les pédales via les doubles commandes du véhicules ; cette action, en revanche, constitue automatiquement un échec à l'épreuve pratique du permis

Les fautes éliminatoires possibles

Lorsque l'on se penche sur la grille, chaque sous section où figure un E dans les notations possibles, peut donner lieu à une faute éliminatoire. Les fautes les plus graves sont bien entendu le non respect d'un panneau stop, sens interdit ou d'un feu rouge.

On considère également que dès l'instant où l'inspecteur doit intervenir sur les commandes du véhicule, l'épreuve n'est pas réussie pour le candidat.

Les manoeuvres à connaître le jour de l'examen

Le jour de l'examen, le conducteur doit maîtriser parfaitement les commandes du véhicule, il doit donc savoir effectuer :

  • un stationnement (que celui-ci soit en créneau, en épi ou perpendiculaire à la route)
  • une marche arrière
  • un demi tour

En outre, le conducteur doit savoir changer correctement les vitesses (sauf s'il passe son permis de conduire sur un véhicule équipé d'une boîte automatique).

Forfaits Code de la route

Conseils concernant l'épreuve pratique du permis de conduire

Les conseils concernant l'épreuve pratique du permis de conduire sont simples :

  • ne pas stresser plus que nécessaire, cela est inutile, si le conducteur n'est pas prêt, il peut toujours repasser l'examen dans un délai de quelques semaines, après avoir pris quelques leçons, de plus, le stress peut souvent faire perdre à un candidat tous ses moyens
  • rester attentif à l'environnement de la conduite, qui constitue une grande partie de la grille d'évaluation
  • veiller à respecter toutes les règles du code de la route pendant la conduite (le stress peut faire oublier aux candidats certaines obligations lors de la conduite)
  • les bonus sont simples à récupérer, le conducteur doit donc essayer de les obtenir, cela crée une marge de confort et augmente les chances de réussir l'examen

Les résultats du permis de conduire

Les résultats du permis de conduire sont disponibles sur internet dans un délai de 48 heures après l'examen. Si l'examen est réussi, le certificat d'examen du permis de conduire (CEPC) portera la mention “favorable”, dans le cas contraire, il portera la mention “insuffisant”.

Si le candidat a réussi son examen, ce certificat servira de permis de conduire pendant 4 mois à compter de la date d'examen, en attendant que le permis de conduire soit délivré en préfecture.