Mise à jour : 01/05/2019 (il y a 5 mois).

La nouvelle réforme pour un permis moins cher

nouvelle réforme permis moins cher

Le gouvernement a fait paraître un communiqué sur de nouvelles mesures ayant pour objectif de réduire le coût du permis de conduire, le rendant donc plus accessible. Ces mesures viennent s'ajouter à celle du permis à un euro par jour, mise en place en 2006.
Ces nouvelles mesures sont au nombre de dix et ont deux objectifs principaux : réduire le prix moyen du permis de conduire et réduire le délai d'accès à des places d'examen pratique.

Quels sont les chiffres actuels du permis de conduire ?

On estime qu'à l'heure actuelle, le prix moyen d'un permis de conduire est de 1800€, et que le délai pour obtenir une place d'examen peut parfois être de quelques mois. Généralement les grandes agglomérations comme Paris ou Lyon sont les plus mal loties, avec des délais de plusieurs mois à partir de la seconde présentation.
Dans les grandes villes françaises, on estime qu'il faut en moyenne 40 à 45 heures pour obtenir le permis de conduire, les tarifs étant plus élevés qu'en province, le prix du permis de conduire dans ces zones urbaines peut parfois frôler les 2000€, ce qui représente, pour la plupart des foyers, un investissement non négligeable.

Les nouvelles mesures du gouvernement pour un permis plus accessible

Les mesures du gouvernement s'organisent principalement autour de quatre axes :
préparer gratuitement au code de la route les futurs conducteurs qui s'engagent dans le service national universel (SNU), basé essentiellement sur le bénévolat
privilégier les modes d'apprentissage les moins coûteux pour réduire le prix global du prix du permis de conduire, on pense notamment aux simulateurs, à la conduite supervisée ou accompagnée, ainsi qu'à l'apprentissage sur boîte automatique
réduire les délais via une inscription directe en ligne à l'examen du permis de conduire, notamment dans les départements où les délais sont les plus longs pour passer le permis de conduire (avec des phases de test en 2019, puis éventuellement une généralisation en 2020)
mettre en place un comparateur en ligne ainsi qu'un contrat type, afin de favoriser la concurrence, et donc une baisse des prix pour les conducteurs

Autour de ces quatre axes s'organisent les 10 mesures détaillées ci-dessous, qui permettront une réduction du prix du permis de conduire d'environ 30%.

Forfaits Conduite

Les 10 mesures clés de la réforme

Les dix mesures clés de cette nouvelles réformes sont les suivantes, elles concernent notamment l'utilisation d'outils pédagogiques moins coûteux et de modes d'apprentissage alternatifs, comme la conduite supervisée ou accompagnée.

  1. La gratuité du code de la route, formation et première présentation à l'examen, pour les engagés au SNU
  2. Le développement du simulateur de conduite dans l'apprentissage des futurs conducteurs
  3. Le développement de l'apprentissage de la conduite avec une boîte automatique (possible depuis peu, avec un minimum de 13 heures de formation)
  4. Le développement de l'apprentissage en conduite supervisée (qui réduit considérablement le coût de l'apprentissage car le candidat n'a pas besoin de payer ses heures de conduite, qu'il effectue avec un proche)
  5. Le développement de l'apprentissage en conduite accompagnée, car là encore, le candidat effectue une majeure partie de son apprentissage avec un ou plusieurs proche(s), il ne paye donc pas ses heures de conduite pendant cette période de conduite accompagnée
  6. La modernisation de l'épreuve pratique du permis de conduire
  7. La mise en place d'une plateforme en ligne, créée par le gouvernement, qui aide les futurs conducteurs à choisir une auto-école en fonction de certains critères (comme le prix et la qualité de la formation)
  8. La numérisation du livret d'apprentissage, qui permettra de suivre au mieux la progression des candidats, et donc optimiser l'utilité des heures de conduite effectuées
  9. L'abaissement de l'âge minimum du passage de l'examen pratique, pour les conducteurs ayant opté pour une formation en conduite accompagnée
  10. L'adaptation des questions de l'examen du code aux publics concernés et aux enjeux de la sécurité routière, notamment avec la mise en place de l'examen théorique réservé aux futurs motards

Les points positifs de ces nouvelles mesures

Certaines de ces mesures permettront de réduire le coût du permis de façon évidente, notamment le développement des modes d'apprentissage les moins chers, comme le simulateur, la conduite supervisée et accompagnée, qui sont encore sous représentés dans les auto-écoles, en comparaison avec l'apprentissage traditionnel.
Les mesures qui visent à réduire le délai de passage de l'examen pratique du permis de conduire sont également pertinentes. À titre d'exemple, le projet de plateforme en ligne qui permettrait de s'inscrire directement soi-même à l'épreuve pratique est intéressante, elle pourrait mettre fin aux soucis des auto-écoles, qui manquent parfois de places pour présenter tous leurs élèves. Ces derniers seraient également libres de passer l'examen quand ils le souhaitent, sans dépendre de leur auto-école.
Par ailleurs, certains points sont intéressants, indépendamment des bénéfices qu'ils pourraient apporter, comme la numérisation du livret d'apprentissage, qui traduit une certaine modernisation, dans le domaine de la formation au permis de conduire.

Les inconvénients de ces nouvelles mesures

Malgré les aspects plutôt positifs des nouvelles réformes proposées par le gouvernement, les conditions de certaines pourraient en rebuter certains. On pense notamment à la mesure concernant la gratuité de la formation et de la présentation à l'examen du code, qui est conditionnée par un engagement au service national universel. Cette mesure n'est donc pas “gratuite”, car elle coûtera tout de même au candidat un certain temps.

Quel est le bilan de cette initiative ?

Dans l'ensemble cette réforme paraît pertinente, à l'exception de certaines conditions, qui peuvent être contraignantes voire dissuasives pour les futurs conducteurs.