La mécanique des véhicules

mecanique

La partie mécanique du véhicule occupe une place très importante dans l’évaluation de l’épreuve pratique du permis de conduire. Il est donc important de maîtriser les commandes du véhicule et de savoir comment celles-ci fonctionnent. Les commandes que le conducteur doit impérativement connaître sont : les freins, l’éclairage, les options et les équipements du véhicule. Le conducteur doit également comprendre la signification des voyants lumineux du tableau de bord, et savoir comment réagir en leur présence.

La mécanique du véhicule en général

Le candidat doit avoir un certain nombre de connaissances techniques en ce qui concerne le véhicule, en voici quelques unes :

  • connaître le principe de fonctionnement général d’une voiture (moteur, vitesses, etc)
  • maîtriser et savoir utiliser les indications du tableau de bord
  • connaître les points essentiels à contrôler dans un véhicule (les pneus, le niveau de la jauge à essence, le niveau des liquides comme le lave-glace ou le liquide de freins, etc)

Certaines compétences ne sont pas nécessairement requises pour le permis de conduire, mais il est tout de même utile de les avoir, savoir changer une roue par exemple, peut s’avérer pratique en cas de crevaison sur la route.

Le système de freinage

Le conducteur doit savoir comment fonctionne le système de freinage d’un véhicule avant de conduire, il existe trois sortes de freins :

  • le frein moteur : le frein moteur met en place une décélération progressive et automatique, engendrée par le moteur, lorsque le conducteur lâche la pédale de l’accélérateur sans enclencher de nouvelle vitesse
  • les freins “classiques” (hydrauliques ou à disques) : il s’agit du système de freinage qui est activé lorsque le conducteur actionne la pédale de frein, il permet de ralentir le véhicule, ou de l’arrêter complètement
  • le frein à main : le frein à main permet de garantir l’arrêt complet du véhicule en bloquant les essieus arrières des roues, on ne l’utilise en principe qu’à l’arrêt complet de véhicule, mais il peut servir de système de freinage d’urgence dans certaines situations critiques

Le conducteur doit également connaître les différentes aides au freinage auxquelles il peut avoir accès : l’ABS (système anti blocage de roues),l’AFU (aide au freinage d’urgence),l’ESP (programme électronique de stabilité, qui évite des dérapages trop importants),et le REF (répartisseur électronique de freinage).

L’éclairage du véhicule

Le véhicule comporte plusieurs feux, qui ont des rôles différents selon les situations dans lesquelles le conducteur se trouve :

  • le feux de route
  • les feux de position
  • les feux de croisement
  • les feux de brouillard avant
  • les feux de brouillard arrière
  • le feux stop
  • les feux de détresse (appelés aussi “warnings”)

Les options et les équipements automobiles

Les équipements et les options automobiles sont divisées en quatre catégories :

  • les équipements et les options de sécurité : c’est le cas notamment de l’ABS, et autres systèmes qui évitent le dérapage ou le blocage des roues durant un freinage brutal, le système d’airbag entre également dans cette catégorie, ce sont des équipements essentiels et très utiles
  • les équipements et les options techniques d’aide à la conduite : ces équipements sont moins importants que les précédents, mais ils peuvent s’avérer utiles, ce sont notamment les radars de recul, les systèmes de type LAVIA (limitation de vitesse),etc
  • les équipements et les options d’urgence : ce sont principalement les options d’appels d’urgence, et les technologies d’alerte lors de l’assoupissement ou d’un franchissement involontaire de ligne
  • les équipements et les options de confort : ce sont des éléments de pur confort pour le conducteur, qui ne jouent aucun rôle dans la conduite en elle-même (système Bluetooth intégré à la voiture, etc

Les aides à la conduite, même si certaines sont très utiles et renforcent la sécurité du conducteur, contribuent toutefois à créer une situation de “conduite assistée”, dans laquelle le conducteur, se sentant en sécurité, ne prêt plus réellement attention à son environnement.

Les voyants lumineux du tableau de bord

Les voyants lumineux du tableau de bord servent pour plusieurs choses :

  • ils rappellent au conducteur quelles commandes sont actives et quelles commandes ne le sont pas (comme les feux par exemple, pour lesquels un voyant vert ou bleu se déclenche quand ils sont allumés)
  • ils annoncent une panne urgente ou un dysfonctionnement
  • ils contiennent des informations sur l’état général du véhicule (niveau de carburant, compteurs de vitesse et de tours moteur, etc)

Les couleurs des voyants sont généralement une bonne indication de l’urgence et de l’importance de ce dernier, le conducteur doit donc y être particulièrement attentif.