Le pédalier des automobiles

le pédalier

Le pédalier est l'un des éléments essentiels de la conduite, et l'un des premiers abordés par le moniteur lors des premières leçons de conduite. En effet, le pédalier contient trois pédales, qui sont les suivantes :

  1. la pédale d'embrayage
  2. la pédale de frein
  3. la pédale d'accélération

Dans le cas d'un boîter de vitesse manuel, ces trois pédales sont présentes, dans le cas contraire, si le véhicule est équipé d'un boîtier de vitesses automatique, seules les pédales de frein et d'accélération sont présentes.

Il est essentiel pour le conducteur de savoir à quoi servent ces pédales, quand et comment s'en servir, ainsi que les astuces mécaniques afin de ne pas caler (ce qui représente une difficulté pour de nombreux jeunes conducteurs). Voici donc un guide exhaustif expliquant le rôle de chaque pédale dans la conduite d'un véhicule.

La place des pédales

Il s'agit tout d'abord de différencier un boîtier de vitesses manuel d'un boîtier de vitesse automatique. Dans le premier cas, seules les pédales de frein et d'accélération sont présentes, elles doivent être utilisées uniquement avec le pied droit, et un cale pied est présent pour poser le pied gauche. Dans le cas contraire, la pédale d'embrayage doit être utilisée avec le pied gauche, et une cale est également disponible pour que le conducteur puisse reposer son pied lorsqu'il ne l'actionne pas.

Il est important, d'un point de vue mécanique, de ne pas utiliser n'importe quel pied pour actionner les pédales, car le conducteur accroît alors le risque de se tromper, en plus de l'inconfort que cela représente. La pédale de frein et d'accélération ne s'utilisent qu'avec un pied pour la simple raison qu'elles ne sont jamais utilisées en même temps. De plus, cela laisse l'autre pied libre pour effectuer les manoeuvres liées à l'embrayage.

La pédale d'embrayage

La pédale d'embrayage est souvent celle qui pose le plus de problèmes aux conducteurs en cours d'apprentissage, en effet, une mauvaise utilisation de cette pédale peut amener le véhicule à caler, le conducteur doit ensuite le redémarrer, ce qui peut être handicapant quand on se trouve en plein milieu d'une voie avec d'autres véhicules en circulation. Cependant, une fois l'automatisme de l'embrayage acquis, la conduite devient plus facile, voire un plaisir pour certains conducteurs.

La pédale de l'embrayage permet de passer les vitesses, et donc d'adapter la puissance du moteur à la vitesse et l'inertie du véhicule. Pour débrayer, il faut enfoncer la pédale d'embrayage tandis que pour embrayer il faut la relever, tout en accélérant doucement.

Pour mieux embrayer ou débrayer, il est essentiel de se familiariser avec la notion de point de patinage. Le point de patinage est le moment où il est nécessaire d'accélérer, après avoir légèrement relevé la pédale de l'embrayage. Le point de patinage se fait généralement ressentir par une légère vibration du véhicule. Ce point se situe généralement à mi chemin entre l'enfoncement et le relèvement total de la pédale d'embrayage, en appuyant légèrement sur l'accélérateur, de façon à ne pas caler.

La pédale de frein

Même si l'utilisation de la pédale de frein paraît évidente pour les conducteurs, il existe cependant quelques notions à connaître avant de savoir freiner correctement. Tout d'abord, freiner ne signifie pas nécessairement piler, d'ailleurs ce comportement peut avoir des conséquences désastreuses lors de la conduite, notamment des collisions qui peuvent, dans certains cas, s'avérer mortelles. Pour savoir freiner, il faut donc, la plupart du temps, freiner en douceur, sauf quand l'urgence de la situation justifie un freinage soudain et brutal (des enfants qui traversent la route à un endroit non approprié par exemple).

Le conducteur doit sans cesse garder à l'esprit que la puissance du freinage est proportionnelle à la pression exercée sur la pédale de frein, il ne faut donc pas appuyer trop brutalement sur cette dernière, pour ne pas surprendre sans raison les autres usagers de la route.

La pédale d'accélération

L'accélérateur, tout comme la pédale de frein, est à manier avec beaucoup de précautions, pour éviter les accélérations trop brutales ou soudaines, qui pourraient surprendre inutilement les autres automobilistes, et donc qui augmenteraient le risque de collision ou d'accident. Cette pédale, tout comme le frein, est sensible et très réactive à la pression que le conducteur exerce, c'est pour cela qu'elle doit toujours être maniée avec douceur, ce qui a pour conséquence de diminuer également les risques d'infractions liées aux excès de vitesse.