Les véhicules de transport de marchandises

transport-marchandises

Le transport de marchandises sur les routes à l'aide de véhicules utilitaires est courant sur les axes autoroutiers, c'est pourquoi il est important que les automobilistes sachent comment se comporter vis à vis de ces véhicules particuliers, généralement plus lents et soumis à des règlementations particulières. De plus, ces véhicules sont souvent considérés comme encombrants et peuvent gêner la visibilité des autres usagers, c'est pourquoi il est recommandé d'être particulièrement prudent en leur présence.

Quelques chiffres liés au transport de marchandises

En 2015, environ 400 000 véhicules de transport de marchandises neufs ont été immatriculés, ainsi qu'environ 800 000 véhicules d'occasion. Pour ce qui est du transport de marchandises en France, la route est le moyen préféré et de loin, en effet, 87% des marchandises sont acheminées par voie routière. Ces transports représentent environ 320 milliards de tonnes par kilomètre.

Comment reconnaître un véhicule de transport de marchandises ?

Les véhicules de transport de marchandises sont généralement des poids lourds de type camion ou camionnette, spécialement conçus pour charger et transporter des marchandises (ce sont des véhicules de type utilitaire). En effet, l'arrière de ces véhicules n'est pas équipé de sièges mais souvent d'une grande cabine vide servant à charger des caisses ou des cartons (parfois même des containers en provenance de l'étranger, qui arrive par voie fluviale ou maritime). Les véhicules peuvent également être aménagés spécifiquement en fonction de la marchandise qu'ils sont destinés à transporter. C'est par exemple le cas pour les camions citernes, voués à transporter de grandes quantités de liquide.

Quels sont les véhicules de transport de marchandises ?

Les camionnettes

Les camionnettes sont des véhicules utilitaires particuliers, en effet, ils peuvent être conduits avec un simple permis B, car leur PTAC (poids total autorisé en charge) ne dépasse pas les 3, 5 tonnes, et se situe généralement autour de 2, 8 tonnes. L'arrière d'une camionnette est aménagé comme l'arrière d'un camion, avec un volume plus réduit. Il s'agit du véhicule idéal pour transporter de petites quantités de marchandises légères.

Les camions et les camions citerne

Les camions sont des poids lourds qui nécessite l'obtention d'un permis C ou d'un permis C1. Ces véhicules sont difficiles à manoeuvrer et sont considérés comme des usagers encombrants de la route, contrairement au camionnettes, qui ont, à peu de choses près, le même gabarit que les véhicules de type permis B. Ils peuvent être difficiles à dépasser et gêner la visibilité, les autres usagers doivent donc redoubler de prudence s'ils entament une telle manoeuvre.

Ces véhicules sont équipés d'une signalisation particulière à l'arrière, notamment des catadioptres rouges et oranges, qui permettent aux automobilistes de mieux les voir. L'arrière est également équipé de trois ronds blancs dans lesquels sont inscrites les limitations de vitesse spécifiques à ces véhicules, ce sont les suivantes :

  1. limitation de vitesse à 60 km/h sur les routes limitées à 70 km/h
  2. limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes précédemment limitées à 90 km/h (avec le changement de limitation à 80 km/h pour tous les usagers, la limitation des poids lourds n'a pas été modifiée pour le moment)
  3. limitation de vitesse à 90 km/h sur les autoroutes (limitée à 130 km/h pour le reste des usagers, et 110 km/h pour les apprentis conducteurs)

Si le véhicule transporte des marchandises dangereuses, toxiques ou explosives, il doit obligatoirement en faire mention à l'arrière de son véhicule, à l'aide d'une plaque spécifique.

Les camions citernes sont des camions spécialement aménagés pour transporter des grandes quantités de liquide. Ils ont, comme leur nom l'indique, une citerne à la place de la cabine habituellement située à l'arrière des poids lourds standards. Ces véhicules sont les plus susceptibles de transporter des matières corrosives, inflammables, toxiques ou dangereuses pour l'environnement. Pour cette raison, ils ont souvent des itinéraires spécifiques à respecter. Ils doivent donc être particulièrement attentifs à la signalisation concernant le transport de marchandises dangereuses (voir le paragraphe sur la signalisation spécifique au transport de marchandises).

Quel comportement doivent-adopter les automobilistes face à ces véhicules particuliers ?

En présence de ces véhicules particuliers, les autres usagers de la route doivent se montrer particulièrement prudents, et ce tout particulièrement lorsqu'ils effectuent une manoeuvre de dépassement. Ils doivent alors adapter leur vitesse et faire attention à la visibilité, qui peut être réduite par la présence du poids lourds.

Dans le cas particulier de la conduite en agglomération, les poids lourds ont souvent des difficultés à aborder les intersections. Par exemple, il n'est pas rare de voir un camion se déporter légèrement sur la gauche avant de tourner à droite, il est donc de la responsabilité des autres usagers d'être attentifs aux signaux utilisés par ce dernier, notamment les clignotants. En général, les autres véhicules s'arrêtent afin de permettre le changement de direction ou l'insertion dans la circulation des camions et autres véhicules de transports. Cette règle vaut également sur l'autoroute, en effet, lorsqu'un poids lourd cherche à s'insérer dans la circulation par le biais d'une voie d'insertion, les autres usagers doivent lui laisser la place, car la manoeuvre s'avère plus délicate pour ces véhicules.

La signalisation spécifique au transport de marchandises

Le panneau d'interdiction d'accès aux véhicules de transport de marchandises

On peut trouver des panneaux d'interdiction d'accès aux véhicules de transport de marchandises à l'entrée de voies dont la hauteur, la largeur ou la disposition ne sont pas compatibles avec ces derniers. Ceux-ci gêneraient de façon inutile les autres usagers de la route, en créant des embouteillages, c'est pourquoi ils ne peuvent pas y avoir accès. Lorsqu'un véhicule de transport de marchandises rencontrent un panneau d'interdiction d'accès, en l'absence de panonceau, il doit en tenir compte, quel que soit le type et le poids de son véhicule. Dans le cas contraire, lorsque ce panneau est accompagné d'un panonceau apportant une précision sur le type de véhicule, seuls les véhicules concernés doivent en tenir compte. Par exemple, certaines voies sont interdits aux véhicules de transport de marchandises dont le PTAC dépasse les 5, 5 tonnes. Dans ce cas, une camionnette a tout à fait le droit de s'engager sur la voie. Cependant, en l'absence de ce panonceau, elle ne doit pas le faire, car elle serait alors en infraction.

Les panneaux spécifiques aux véhicules de transport de marchandises considérées comme dangereuses

Il existe trois panneaux relatifs au transport de marchandises dangereuses, ce sont tous les trois des panneaux d'interdictions, ces panneaux sont :

  1. le panneau d'interdiction d'accès pour les véhicules transportant des marchandises explosives ou inflammables :
    on retrouve le plus souvent ce panneau à l'entrée de voies considérées comme trop étroites pour ces véhicules, ou près d'usines dont les productions seraient susceptibles de favoriser l'explosion ou l'inflammation desdites marchandises
  2. le panneau d'interdiction d'accès pour les véhicules transportant des marchandises polluantes pour les eaux :
    on interdit souvent à ces véhicules l'accès au route qui traversent des rivières ou des fleuves, par crainte d'un accident qui pourrait polluer tout le cours d'eau
  3. le panneau d'interdictions d'accès pour les véhicules transportant des marchandises dangereuses :
    on considère comme des marchandises dangereuses toute marchandise toxique, radioactive, combustible, corrosive ou explosive (ce panneau s'adresse donc également aux véhicules concernés par le premier panneau cité)