Le fonctionnement d’un véhicule, sa mécanique et son entretien

fonctionnement véhicule

Les points essentiels du fonctionnement d'un véhicule

Généralités sur le fonctionnement du véhicule

Le conducteur doit impérativement connaître, en plus des règles du code de la route et de la sécurité routière, les bases du fonctionnement d'un véhicule, ce qui lui permettra de faire face à toutes sortes de situations en cas de panne.

Afin de faire avancer un véhicule, il faut démarrer le moteur en mettant les clés sur le contact, puis utiliser l'embrayage et enclencher une vitesse afin de convertir l'énergie électrique en énergie mécanique, qui permet de mettre le véhicule en mouvement. Ceci constitue la base du système de transmission.

Le châssis d'un véhicule permet de protéger de chocs éventuels les équipements intérieurs d'un véhicule et notamment les roues. Un véhicule est équipé de deux roues motrices, à l'avant (système de traction) ou à l'arrière (système de propulsion), et plus rarement de quatre roues motrices à l'avant et à l'arrière.

On parle de surrégime lorsque la vitesse du véhicule est trop importante par rapport à la vitesse enclenchée, et de sous-règime dans le cas contraire. Il est à noter qu'un surrégime ou un sous régime trop importants peuvent détériorer prématurément le véhicule.

En ce qui concerne les freins, deux freins sont disponibles dans un véhicule : les freins accessibles en actionnant la pédale de frein et le frein à main. Le frein à main est à utiliser uniquement en cas de freinage d'urgence, dans les démarrages en côte et lors d'un stationnement.

Le tableau de bord

En ce qui concerne les voyants du tableau de bord lors du démarrage d'un véhicule, lorsque la clé est mise sur le contact, le voyant “On” s'allume, mais pour pouvoir accéder aux fonctions du tableau de bord et démarrer le véhicule, la clé doit être positionnée sur “Start”.

Dans un véhicule, tous les équipements de celui-ci sont reliés à un ordinateur interne, lui-même relié au tableau de bord. Ce dernier sert donc à informer le conducteur de l'état des différents équipements de son véhicule, et de l'avertir de certaines anomalies afin de l'amener à réagir. Ces alertes sont principalement présentes sous la forme de voyants lumineux.

Un tableau de bord comprend généralement trois types de témoins lumineux différents :

  1. les témoins de signalisation qui indiquent le fonctionnement de certains équipements à certains moments comme les phares ou encore les clignotants du véhicule
  2. les témoins d'alerte, qui se présentent sous la forme de témoins lumineux orange, le conducteur peut continuer à conduire mais devra faire vérifier les équipements dont vient le dysfonctionnement afin de ne pas voir celui-ci empirer
  3. les témoins d'alarme, qui se présentent sous la forme de témoins lumineux rouges et qui indiquent que le dysfonctionnement de certains éléments rend la conduite dangereuse, l'arrêt est alors obligatoire

Le tableau de bord comprend également d'autres informations comme le compteur de vitesse, le compte tours, la jauge d'essence et le kilométrage de la voiture. Ces informations permettent au conducteur de conduire en toute sécurité, sans risquer de tomber en panne d'essence ou de dépasser la vitesse maximale autorisée.

L'éclairage du véhicule

Les feux d'un véhicule en circulation doivent obligatoirement être en état de fonctionnement, en effet, rouler avec des feux qui ne fonctionnent pas constitue une infraction punie d'une contravention.

Les phares du véhicule sont constitués de plusieurs ampoules qu'il faut penser à contrôler régulièrement. Lorsque les phares de la voitures sont allumés, un voyant de signalisation s'allume sur le tableau de bord pour en informer le conducteur.

L'entretien du véhicule et les situations de dépannage simples

Les visites de contrôle technique

En ce qui concerne les visites de contrôle technique, elles sont obligatoires tous les 2 ans sauf pour les voitures neuves de moins de 4 ans, qui ne sont pas soumises à cette obligation. À l'issue du contrôle technique, 3 cas de figures sont possibles :

  • le véhicule est autorisé à circuler, et la lettre A est apposée sur le compte rendu du contrôle technique
  • le véhicule doit se soumettre à une autre visite sous 2 mois, et la lettre S est apposée sur le compte rendu du contrôle technique
  • le véhicule n'est pas autorisé à circuler, et la lettre R est apposée sur le compte rendu du contrôle technique

Dans le premier cas, un macaron spécifique est collé sur le pare brise et indique la date du prochain contrôle technique obligatoire.

L'entretien des pneus

Un bon entretien des pneus est indispensable pour éviter de gaspiller du carburant et pour limiter le risque de crevaison de ceux-ci. Ainsi il faut régulièrement contrôler leur usure et leur pression. La pression idéale des pneus se situe normalement entre 1, 8 bars et 3 bars, pour connaître la bonne pression d'un véhicule, il faut se référer à l'étiquette présente sur l'arête de la portière du conducteur. Un voyant lumineux alerte en temps réel le conducteur en cas de baisse anormale de pression dans les pneus du véhicule. En règle générale, il est conseillé de regonfler les pneus d'un véhicule tous les mois, pour éviter une usure prématurée de ceux-ci.

Il faut de même contrôler régulièrement l'usure des pneumatiques, pour éviter de se retrouver avec des pneus lisses et donc de risquer une contravention. L'usure maximale autorisée des pneus est de 1, 6 millimètres, au-delà, le risque de crevaison est très élevé. Il faut toutefois être capable de réagir à ce type de situation de façon autonome.

Les points essentiels à contrôler

Voici quelques exemples de points essentiels à contrôler avant d'entamer un trajet :

  • le niveau de la jauge à essence
  • la pression des pneus et leur usure (attention toutefois à ne pas laisser les pneus se dégonfler et s'user complètement, il faut les entretenir régulièrement)
  • le bon fonctionnement des ampoules dans les phares
  • le niveau du liquide de frein
  • le niveau du liquide de lave glace

Il est conseillé de laver régulièrement sa voiture afin que la poussière n'altère pas la visibilité du conducteur, notamment au niveau de la vitre arrière.

Avoir une bonne connaissance du fonctionnement du véhicule permet non seulement au conducteur de mieux comprendre et maîtriser les fonctions du véhicule au volant mais également de prévenir le risque d'accident et d'anticiper d'éventuelles pannes.