Les permis A, A1 et A2

Quel permis pour quel type de moto ?

Les titulaires du permis A1 sont autorisés à conduire des motocyclettes légères d’une puissance de moteur n’excédant pas 11kW pour un rapport poids/puissance inférieur ou égal à 0, 1kW/kg ou des tricycles d’une puissance de moteur n’excédant pas 15kW. Ils peuvent également conduire des véhicules nécessitant le permis B1 dont la puissance de moteur n’excède pas 15kW et dont le poids à vide est inférieur ou égal à 550 kg.

Les titulaires du permis A2 sont autorisés à conduire des motos ou tricycles dont la puissance n’excède pas 35kW pour un rapport poids/puissance inférieur ou égal à 0, 2kW/kg.

Les titulaires du permis A sont autorisés à conduire des motos ou tricycles de toutes puissances allant jusqu’à 75kW (c’est-à-dire tous les véhicules autorisés par les permis A1 et A2, ainsi que les véhicules d’une puissance de moteur de 35kW à 75kW). Pour ce permis, les conducteurs peuvent également utiliser un side-car.

Le déroulement de l’inscription pour les permis A1, A2 et A

Pour s’inscrire aux épreuves des permis A1, A2 et A, les documents suivants sont nécessaires :

  • le formulaire Cerfa 02 d’inscription au permis de conduire préalablement rempli
  • le formulaire Cerfa 06 de demande de permis de conduire au format de l’Union Européenne préalablement rempli
  • 2 photocopies de pièces d’identité (passeport ou carte d’identité), pour les étrangers résidant en France depuis plus de 6 mois, un titre de séjour valable est également demandé
  • 2 photos d’identité récentes
  • 1 enveloppe au format A4 avec la mention “lettre suivie 100g”
  • 2 photocopies d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois, pour les personnes hébergées chez un tiers, une attestation d’hébergement est également demandée
  • une photocopie d’ASR ou ASSR2 signée
  • pour les français de 16 ans à 18 ans non révolus : un certificat de recensement
  • pour les français de 18 ans à 25 ans non révolus : un certificat de participation à la JAPD ou JDC ou une attestation provisoire de convocation ou une attestation d’exemption
  • pour passer le permis A, une photocopie du permis de conduire est également demandée

Si le candidat s’inscrit en candidat libre, il doit lui même constituer son dossier et l’envoyer à la préfecture. Si le candidat est inscrit dans une auto-école (ou moto-école), c’est celle-ci qui s’occupe de l’inscrire aux épreuves.

Le permis A1

Les conditions d’inscription au permis A1

Le permis A1 est accessibles aux personnes âgées de 16 ans et plus, titulaires de l’attestation de sécurité routière (ASR) ou de l’ASSR2. Un certificat d’aptitude délivré par un médecin agréé par l’État est également demandé en cas de handicap particulier de l’élève.

La formation aux épreuves du permis A1

La formation théorique est la même pour le permis A1 que pour toutes les autres catégories de permis de conduire, elle consiste en un apprentissage du code de la route afin de passer l’examen théorique général (ETG). La formation pratique hors circulation est composée d’un minimum de 8h de conduite sur piste et la formation pratique en circulation est composée d’un minimum de 12h de conduite en circulation

La partie théorique de l’examen du permis A1

Le passage de l’ETG est la partie théorique de l’examen. En effet, l’examen du code de la route est le même, quelle que soit la catégorie de permis de conduire que l’on souhaite passer. Il est à noter que depuis le 1er juin 2016, cette épreuve est payante et coûte 30€.

La partie pratique de l’examen du permis A1

La partie pratique de l’examen du permis A1 se divise en 2 parties distinctes : la conduite hors circulation et la conduite en circulation. Dans la conduite hors circulation, on évalue l’élève sur la capacité à maîtriser le véhicule sans moteur, à allure réduite et à allure rapide, cette partie dure environ 20mn. L’évaluation de la conduite en circulation consiste en un parcours en circulation qui dure environ 35mn.

Les équivalences du permis A1

Les permis suivants permettent de conduire des véhicules de catégorie A1 :

  • le permis A
  • le permis B à condition qu’il ait été obtenu depuis au moins 2 ans et que le conducteur ait suivi une formation complémentaire

Les conducteurs ayant obtenu le permis B depuis le 1er janvier 2011 et souhaitant conduire des véhicules de catégorie A1 doivent suivre une formation de 7h à l’issue de laquelle une attestation leur est délivrée, permettant à ceux-ci de conduire des motocyclettes légères ou des tricycles.

  • le permis C (à condition qu’il ait été délivré avant le 1er juillet 1990)
  • le permis D (à condition qu’il ait été délivré avant le 1er juillet 1990)

Le permis A2

Les conditions d’inscription au permis A2

Les conditions d’inscription pour passer le permis A2 sont les mêmes que celles requises pour le permis à l’exception de l’âge des candidats. En effet, les candidats au permis A2 doivent être âgés d’au moins 18 ans.

La formation aux épreuves du permis A2

La formation théorique consiste en un apprentissage du code de la route classique qui permet d’être reçu à l’ETG. La formation pratique est un apprentissage de la conduite hors circulation et en circulation de véhicules de type A2. Un minimum de 20h de conduite en formation doit être effectué avant le passage de l’épreuve.

L’épreuve du permis A2

La partie théorique consiste à passer l’ETG, sauf dans certains cas. Les candidats suivants sont exemptés du passage de l’examen du code :

  • les titulaires d’un autre permis de conduire de moins de 5 ans
  • les titulaires du code depuis moins de 5 ans, n’ayant pas encore passé d’examen de conduite

L’épreuve pratique consiste en 20mn de conduite hors circulation ainsi que de 35mn de conduite en circulation. L’épreuve pratique du permis A2 est ainsi relativement similaire à celle du permis A1 (voir ci-dessus).

Le permis A

Les conditions d’inscription au permis A

Pour pouvoir passer l’épreuve du permis de conduire A, les candidats doivent remplir les conditions suivantes :

  • être titulaires du permis A2 depuis au moins 2 ans
  • les candidats nés à partir du 1er janvier 1988 doivent avoir l’ASSR2, l’ASR ou le BSR (dans les autres catégories, le BSR ne peut être présenté à la place de l’ASSR2 ou de l’ASR)

La formation complémentaire préalable au passage du permis A

L’examen du code de la route étant acquis (le candidat étant titulaire du permis A2 depuis au moins 2 ans), la formation préalable au passage du permis A est essentiellement pratique, contrairement aux permis A1 et A2, où une formation théorique peut être dispensée afin d’obtenir l’examen du code (à l’exception des candidats exemptés). Toutefois, une formation théorique de 2h doit être suivie. Elle aborde principalement les thèmes de l’accidentabilité, de la vitesse et des substances psychoactives. La formation pratique dure 7h et peut s’étaler sur 1 à 2 jours. Elle peut être dispensée jusqu’à 3 mois avant les 2 ans d’obtention du permis A2

L’épreuve du permis A

L’épreuve du permis de conduire A est bien plus longue que les épreuves des permis de conduire A1 et A2. Elle comporte une partie hors circulation de 2h dont l’objectif est de s’adapter à un nouveau véhicule et d’apprendre à gérer les situations dangereuses (freinage, inclinaison et vitesse), ainsi qu’une partie en circulation dont la durée est de 3h.