Faut-il débrayer avant de freiner ?

debrayer-avant-freinage

L'embrayage fait partie de la chaîne cinématique, qui transforme l'énergie produite par le moteur, en mouvement, pour faire tourner les roues. La chaîne cinématique comprend le moteur, l'embrayage, la boîte de vitesse, l'arbre de transmission, le réducteur de roue, le pont différentiel et les roues.

La boîte de vitesse est constituée d'engrenages de diamètres différents situés sur l'arbre moteur. Elle permet, comme sur une bicyclette, une démultiplication de puissance, ou une réduction, qui permet d'adapter le couple moteur (puissance), au couple résistant (résistance à l'air, pourcentage de déclivité d'une pente, vitesse de roulement, poid et charge du véhicule). Mais au passage des vitesses, la transmission aux roues doit être interrompue pour que les pignons des engrenages de la boîte puissent se placer correctement dans les engrenages, progressivement et souplement, sans être trop brutal. D'où l'utilité de l'embrayage pour parvenir à cela, qui permet d'accoupler ou de désaccoupler le moteur aux roues motrices.

Que veut dire débrayer

Appuyer sur la pédale d'embrayage pour couper la liaison entre l'arbre moteur et l'arbre entraîné qui est relié aux roues. C'est à dire couper la liaison entre le moteur et les roues pour qu'il ne les fasse plus tourner, ainsi le véhicule avance uniquement sous l'effet de l'énergie cinétique (son élan). A terme, il ralentit puis finit par s'arrêter si on n'embraye pas (relever la pédale d'embrayage).

Rôle de l'embrayage

Son rôle est de permettre au conducteur de passer les vitesses, de s'arrêter et de repartir en douceur, sans à coup et sans caler. Il fait le lien entre la rotation de l'arbre moteur et les roues, en laissant le moteur tourner. Si ce dernier était relié directement aux roues, il s'arrêterait, ce qui se produit d'ailleurs lorsqu'on oublie de débrayer en s'arrêtant ou en freinant de manière importante, sans changer de rapport de boîte de vitesse. Il se situe donc entre le moteur et la boîte de vitesse.

Utilisation pendant le freinage

  • Pour freiner sans changer de vitesse et sans s'arrêter, vous ne devez pas toucher la pédale d'embrayage. Vous n'avez pas besoin de débrayer, puisque la vitesse à laquelle vous roulez ne nécessite pas de changement de rapport de boîte et que vous n'immobilisez pas le véhicule. De plus, si vous débrayez, la voiture se retrouve en “roue libre”, le moteur n'entraîne plus les roues, elle avance sur son propre élan et ne bénéficie plus du frein moteur. Cela peut constituer un danger si la voiture reprend de la vitesse alors que vous êtes en virage ou en descente.
  • Pour freiner en changeant de vitesse, vous devez utiliser l'embrayage pour couper la transmission entre le moteur et les roues pendant cette action. Mais pour limiter le temps pendant lequel vous allez être en “roue libre” en passant la vitesse inférieure, vous devez freiner au préalable. C'est seulement lorsque vous avez stabilisé la voiture à l'allure souhaitée que vous débrayez à fond pour rétrograder à la vitesse inférieure. Un indice important pour vous guider est d'écouter le son émit par le moteur ; quand le régime diminue, il devient plus grave. Mais attention à ne pas trop attendre, vous seriez trop en sous-régime, et la voiture pourrait caler quand vous allez embrayer (relever le pied de l'embrayage pour rétablir la transmission entre le moteur et les roues).
  • Pour freiner avant de s'arrêter, la procédure est la même que pour changer de vitesse. Vous freinez en premier, toujours pour éviter d'être en “roue libre”, mais dès que le régime du moteur a diminué, vous commencez à appuyer progressivement sur l'embrayage, en continuant de freiner. Si le moteur commence à “brouter”, avant de caler, débrayer et freiner à fond. Pour immobiliser votre véhicule, mettez la voiture au point mort (boîte à vitesse sans vitesse engagée), retirer le pied de l'embrayage, et mettez le frein de parcage. Vous êtes maintenant en sécurité, vous pouvez relever le pied du frein.
  • Pour un freinage d'urgence, ne réfléchissez pas, vous n'avez pas le temps. Vous appuyez le plus fort possible sur le frein, et ensuite rapidement sur l'embrayage. En procédant de cette manière, le moteur ne cale pas, vous conservez la direction de votre véhicule et pouvez faire un évitement. De plus, vous conservez la possibilité de dégager rapidement si vous êtes par exemple dans une intersection.

En conclusion, dans tous les cas où vous devez débrayer en freinant, vous appuierez toujours sur le frein en premier et l'embrayage ensuite.