Le passage des vitesses sur un véhicule

passer-vitesses

Savoir quand il faut passer les vitesses et rétrograder

De façon générale, pour savoir quand changer de vitesse, il faut regarder le compte-tours présent sur le tableau de bord, quand celui-ci indique 2000 tours/seconde pour un moteur diesel et 2500 tours/seconde pour un moteur à essence, il faut passer la vitesse supérieure. Il existe cependant une petite astuce pour savoir quand changer de vitesse en fonction de la vitesse du véhicule :

  • de 0 km/h à 20 km/h : on doit passer la première vitesse
  • de 20 km/h à 40 km/h : on doit passer la seconde vitesse
  • de 40 km/h à 60 km/h : on doit passer la troisième vitesse
  • de 60 km/h à 80 km/h : on doit passer la quatrième vitesse
  • au-delà de 80 km/h : on doit passer la cinquième vitesse

Il faut donc changer les vitesses à chaque pallier de 20 km/h atteint.

Le bruit du moteur est un bon moyen de savoir quand changer de vitesse, lorsque le celui-ci commence à faire un fort bruit, il est temps de changer de vitesse.

Les étapes du passage des vitesses

Le passage d'une vitesse (lorsque le véhicule est équipé d'un boîtier manuel, dans le cas contraire, cela se fait automatiquement) doit impérativement suivre les étapes suivantes :

  1. le conducteur lâche la pédale de l'accélérateur et enfonce la pédale de l'embrayage afin d'enclencher la vitesse à l'aide du boîtier manuel
  2. on passe ensuite à l'aide du boîtier la vitesse suivante de celle à laquelle on roule au moment de changer de vitesse, si l'on est en première, on devra passer en seconde
  3. le conducteur lâche ensuite l'embrayage et accélère en même temps

Si le conducteur parvient à enchaîner toutes ces étapes avec fluidité, sa conduite sera souple et agréable pour les passagers, dans le cas contraire, elle sera plus saccadée.

Les étapes de la rétrogradation

La rétrogradation, c'est-à-dire le fait de passer à la vitesse inférieure lorsque le véhicule ralentit, doit nécessairement suivre les étapes suivantes :

  1. avant de rétrograder, il faut commencer par appuyer sur la pédale de frein, dans un virage par exemple, lorsque l'on ralentit, il ne faut pas hésiter à rétrograder
  2. il faut tout d'abord lâcher la pédale d'accélération pour enfoncer celle de l'embrayage, puis à l'aide du boîtier de vitesse, rétrograder à la vitesse inférieure
  3. lorsque le changement est fait, il faut ensuite relâcher la pédale de l'embrayage pour ré-enclencher l'accélérateur

Pour que la conduite soit souple et agréable, il est essentiel que ces mouvements soient bien coordonnées et fluides.