Conseils sur le freinage en voiture

freinage

Le freinage est un élément important de sécurité active, dont vous devez tenir compte. Pour qu'il soit efficace, il faut que le circuit de freinage soit en bon état. Pour cela, vérifiez le niveau de liquide de frein régulièrement, effectuez les révisions périodiques de votre véhicule et portez le chez un garagiste dès que vous détectez une anomalie lorsque vous freinez. Vous devez également maîtriser la coordination des gestes à effectuer pour l'optimiser selon la situation que vous rencontrez :

Freinage sans urgence

L'observation de l'environnement vous permet de détecter une situation sortant de la normale, qui nécessite de freiner. Plus vous détectez tôt les indices utiles, plus vite vous intervenez et vous pouvez ainsi freiner souplement et en douceur :

  • Relâchez la pédale d'accélérateur
  • Placez le pied droit sur la pédale de frein
  • Appuyez de manière dégressive, c'est à dire assez fortement au départ, puis relâchez doucement la pression en fonction de la distance que vous devez parcourir
  • Relâchez la pédale de frein quand vous avez atteint la vitesse ou le point désiré
  • Rétrogradez si besoin, et ensuite appuyer sur l'accélérateur modérément pour maintenir la vitesse, ou plus franchement si vous désirez reprendre de la vitesse
Freinage pour s'arrêter
  • Relâchez la pédale d'accélérateur
  • Placez le pied droit sur la pédale de frein
  • Appuyez de manière dégressive, c'est à dire assez fortement au départ, puis relâchez doucement la pression en fonction de la distance que vous devez parcourir avant l'arrêt
  • Rétrogradez si besoin (pour favoriser l'éco conduite, on s'arrête en 3ème en général), et ensuite appuyer sur la pédale d'embrayage pour débrayer afin de ne pas caler, en maintenant la pression sur le frein, et ce jusqu'à l'arrêt complet du véhicule
  • Mettez le point mort sur la boîte à vitesse, retirer le pied de l'embrayage et mettez le frein de parcage si vous stationnez
  • Mettez la 1ère si vous redémarrez
Doser le freinage
  • Pour éviter un freinage brutal, ne jetez pas votre pied sur le frein après avoir relâché l'accélérateur, votre véhicule subirait une décélération trop forte qui vous projetterait en avant et risquerait de surprendre un usager vous suivant
  • Posez doucement le pied sur la pédale de frein, en la touchant seulement, puis effectuez rapidement mais souplement une pression sans accoup
  • Afin d'optimiser le freinage, il est préférable de faire des essais de freins si vous conduisez un véhicule que vous ne connaissez pas. Mais de manière générale, anticipez en commençant plus tôt votre action, avec un freinage dégressif, en appuyant plus fort sur la pédale au début, et en diminuant si besoin la pression selon la situation et la distance dont vous disposez
Frein moteur
  • C'est un phénomène mécanique qui intervient lorsque vous n'appuyez pas du tout sur les pédales de votre véhicule. Plus vous rétrogradez, plus il est important. Les rouent entraînent le moteur moins vite en passant une vitesse inférieure, et comme il n'y a plus d'accélération, votre voiture avance uniquement sur son élan. Mais l'énergie dépensée par les différents frottements dans le moteur et la résistance de l'air, contribuent à vous ralentir.
  • Il est particulièrement indispensable dans les descentes à forte déclivité, où il empêche votre véhicule de prendre de la vitesse avec l'énergie cinétique. Il doit être complété par un freinage qui ne doit pas être continu mais qui doit s'exercer par une pression par intermittence, répétée, sur la pédale du frein, afin de ne pas générer trop de chaleur, ce qui rendrait les freins inefficaces. Il se produirait ce que l'on appelle le “glaçage”, ou “fading”, c'est une détérioration du freinage dû à l'énergie dissipée dans les freins et au manque de refroidissement, qui affecte les couches superficielles des garnitures de frein, agissant comme du lubrifiant, et diminuant, voir même supprimant le freinage. Attention, dans ce cas, les plaquettes de frein peuvent se vitrifier et doivent être changées.
Freinage d'urgence
  • Retirez rapidement le pied droit de l'accélérateur et placez le sur le frein
  • Écrasez la pédale de frein très fort en tenant le volant fermement, en tendant les bras pour prendre appui sur le volant et vous repousser contre le dossier. C'est utile pour conserver une bonne position de freinage et pour appuyer avec le plus de force possible sur le frein
  • Débrayer rapidement à fond, vous conserverez ainsi le moteur allumé et donc la direction assistée, c'est important, surtout si vous avez besoin d'éviter un obstacle ou un usager

ABS (anti blocage système) - AFU (aide au freinage d'urgence) - ESP (correcteur électronique de trajectoire)

Tous les véhicules vendus en Europe sont obligatoirement équipés du système ABS (anti blocage système) depuis le 1er janvier 2003. Si votre voiture en est équipée, les roues ne se bloquent pas lorsque vous freinez, elles conservent l'adhérence et vous évitez ainsi de déraper, de perdre la direction de votre véhicule, et de faire une sortie de route si vous êtes en virage. C'est donc un équipement de sécurité active très important. Malgré tout, lorsqu'une situation d'urgence se présente, un conducteur qui freine n'appuie que très rarement à fond sur la pédale de frein. La distance de freinage est donc allongée et le risque de collision augmente. C'est pour cela que souvent les constructeurs couplent l'AFU (aide au freinage d'urgence) à l'ABS. Quand les capteurs détectent un passage anormalement rapide de l'accélérateur au frein, le système enclenche la pression maximale de freinage. De plus, les feux de détresse s'allument automatiquement, prévenant donc rapidement les usagers situés derrière de la situation.

Une aide à la conduite complète efficacement ces deux dispositifs , c'est l'ESP (correcteur électronique de trajectoire de plus en plus monté en série sur les véhicules actuels). Il agit sur le système de freinage ainsi que sur l'arrivée des gaz pour améliorer la trajectoire, à allure normale, lorsque le véhicule part en dérapage, que ce soit du train avant ou arrière. Il assure donc la stabilité de votre voiture quand vous roulez dans des conditions d'adhérence variées en optimisant les distances d'arrêt et la dirigeabilité.