Conduire en France avec un permis non européen

conduite en france avec permis non europeen

Pendant les études

Si vous êtes résident européen vous pouvez demandez un permis de conduire européen.
Si vous êtes étudiant étranger non européen résidant en France, vous pouvez conduire avec votre permis étranger pendant toute la durée de vos études. Pour cela, il doit être :

  • en cours de validité et obtenu avant la date de début de validité inscrite sur votre carte de séjour étudiant ou avant la validation du visa par l'Ofii
  • avoir été délivré par le pays où vous résidez habituellement
  • s'il a été obtenu dans un pays autre que celui de votre nationalité, ce devait être votre résidence normale pendant le passage de votre permis.
  • être rédigé en français ou accompagné d'une traduction effectuée par un traducteur officiel agréé. La liste des traducteurs agréés ou assermentés (experts judiciaires), est consultable sur le site internet de la Cour de cassation.
  • vous devez avoir l'âge légal pour la conduite en France d'un véhicule de la catégorie demandée et respecter les mentions légales figurant éventuellement sur votre permis (restriction boîte automatique, port de lunettes…)
  • vous ne devez pas faire l'objet d'une suspension, restriction ou d'une annulation de permis dans votre pays d'origine ou de délivrance s'il est différent.
Forfaits Conduite

À la fin des études

Lorsque les études qui justifiaient votre statut d'étudiant sont terminées, et si vous avez

obtenu un autre titre de séjour, (si vous êtes salarié par exemple), vous devez procéder à l'échange de votre permis étranger pour un permis français. Cette démarche est possible seulement si le pays de délivrance de votre titre pratique l'échange réciproque des permis de conduire avec la France.

Vous devez respecter les délais légaux pour pouvoir échanger votre permis de conduire :

Lors de l'échange de votre nouveau titre de séjour et au plus tard dans l'année qui suit l'obtention de celui-ci.

Pour un court séjour

Lors d'un court séjour en France, la conduite est autorisée avec un permis non européen à condition qu'il soit valide et rédigé en français ou qu'il ait été traduit par un traducteur officiel agréé.

La liste des traducteurs agréés ou assermentés (experts judiciaires), est consultable sur le site internet de la Cour de cassation.