Le permis B

permis B

Quels véhicules peut-on conduire avec un permis B ?

Le permis B est requis pour la conduite de voitures et de camionnettes dont le poids total en charge (PTAC) n'excède pas 3, 5t. Avec le permis B, il est également possible d'atteler une remorque au véhicule pourvu que le poids total de l'ensemble n'excède pas 3, 5t. Le permis B permet également de conduire les véhicules suivants :

  • tricycles à moteur (véhicules de catégorie L5E)
  • en effectuant une formation complémentaire de 7 heures appelée Formation 125 et à condition d'être titulaire du permis B depuis au moins 2 ans : motocyclettes légères n'excédant pas 11kW en puissance de moteur (et 125cm3)

Conditions requises pour passer le permis B

Le passage de l'examen du code de la route nécessite d'avoir été reçu à l'ASSR2 ou l'ASR pour les candidats nés à partir du 1er janvier 1988. Ces candidats doivent également être âgés de 17 ans minimum pour l'apprentissage classique, ou de 15 ans, pour l'apprentissage anticipé de la conduite. Pour accéder à la formation pratique du permis de conduire, les candidats doivent nécessairement avoir réussi l'examen du code de la route. Pour les candidats ayant des problèmes de santé susceptibles d'affecter la conduite, un certificat médical délivré par un médecin agréé par l'État est également demandé.

Comment et où s'inscrire pour passer ce permis ?

En candidat libre

De plus en plus de candidats passent l'examen du code de la route en candidat libre, en suivant des formations en ligne et non en auto-école, puis en s'inscrivant ensuite en candidat libre à la préfecture, qui leur fournit le numéro NEPH nécessaire au passage de l'examen. La formation pratique doit ensuite se poursuivre en auto-école.

Dans une auto-école

Le candidat peut également choisir de s'inscrire en auto-école, dans ce cas, il suivra des cours de code en salle avec un moniteur, cette formation comprend un suivi personnalisé et des tests corrigés

Forfaits Conduite

Documents à fournir pour l'inscription à l'examen théorique du permis B (ETG)

Que le candidat passe l'examen du code de la route en candidat libre ou en tant qu'élève dans une auto-école, les documents à fournir (à la préfecture ou à l'auto-école) sont les suivants :

  • le formulaire Cerfa 02 complété et signé par le candidat ou son représentant légal si celui-ci est mineur
  • le formulaire Cerfa 06 de demande de permis de conduire au format de l'Union Européenne complété et signé par le candidat ou son représentant légal si celui-ci est mineur
  • 2 photocopies de justificatif d'identité (carte d'identité ou passeport) en cours de validité
  • 2 photos d'identité récentes
  • 1 enveloppe au format A4 “lettre suivie 100g”
  • 2 photocopies d'un justificatif de domicile de moins de 3 mois ainsi qu'une attestation d'hébergement si le candidat ne possède pas son propre domicile et une photocopie du livret de famille pour les mineurs logeant chez leurs parents
  • l'ASSR2 ou l'ASR signé pour les candidats nés après le 1er janvier 1988
  • une attestation de recensement, un certificat de participation à la JDC (anciennement JAPD), une convocation à la JDC ou une attestation d'exemption pour les candidats de 16 ans à 18 ans
  • un certificat de participation à la JDC, une convocation à la JDC ou une attestation d'exemption pour les candidats de 18 ans à 25 ans

Dans certains cas particuliers, d'autres justificatifs peuvent être exigés, comme par exemple dans les cas suivants :

  • si le candidat possède déjà un permis de conduire étranger ou d'une autre catégorie, la photocopie de celui-ci est demandée
  • si le candidat a des problèmes de santé pouvant affecter la conduite, un certificat médical délivré par un médecin agréé est également demandé
  • si le candidat repasse le permis de conduire suite à une invalidation pour cause de solde nul de points ou suite à une annulation de permis, la copie de l'injonction de restitution du permis de conduire ou la copie du jugement prononçant l'annulation judiciaire est également requise

L'examen théorique du permis de conduire

L'examen théorique du permis de conduire consiste en la formation à l'examen du code de la route. Cet examen est commun à toutes les catégories de permis de conduire et sert de prérequis pour accéder ensuite à la formation et à l'épreuve pratique.

La formation pratique du permis de conduire de catégorie B

Conditions préalables

Pour accéder à la formation pratique puis à l'épreuve pratique du permis de conduire, il faut remplir les conditions suivantes :

  • avoir été reçu à l'ETG dans un délai maximum de 3 ans avant la formation pratique
  • ne pas avoir dépassé le nombre maximum d'essais en 5 ans qui est de cinq

La conduite avec un moniteur

Après avoir été reçu à l'examen du code de la route, le candidat a plusieurs options pour suivre un apprentissage de la conduite. Il peut s'inscrire dans une auto-école afin de prendre des cours de conduite avec un moniteur. C'est ce dernier qui évalue le niveau de l'élève et qui estime le nombre d'heures nécessaires à sa préparation. Le candidat peut ensuite passer l'examen prarique dès qu'il se juge suffisamment préparé.

Les autres formes d'apprentissage de la conduite pour le permis B

Le candidat peut également choisir d'autres modes d'apprentissage de la conduite, il en existe deux différents :

  • La conduite accompagnée (ou apprentissage anticipé de la conduite) : dès ses 16 ans et après avoir suivi un minimum de 20 heures de formation en auto-école, l'élève peut choisir de conduire pendant 2 ans avec un accompagnateur de son choix pourvu que celui-ci soit titulaire du permis B depuis plus de 5 ans sans interruption (annulation ou invalidation pour cause de solde de points nul). L'élève peut ensuite se présenter à l'examen à 18 ans, dès qu'il a parcouru le nombre minimum de kilomètres requis.
  • La conduite supervisée : elle concerne les élèves de 18 ans et plus qui souhaitent suivre un apprentissage similaire à celui de la conduite accompagnée. Le processus est le même, mais il n'existe pas d'obligation concernant le nombre de kilomètres parcourus, le candidat peut se présenter à l'examen quand il se juge prêt.
Forfaits Conduite

L'examen pratique du permis de conduire de catégorie B

Le déroulement de l'examen pratique

L'épreuve pratique du permis de conduire consiste en un parcours qui comporte des passages en agglomération et hors agglomération (sur des routes nationales et des autoroutes). L'évaluation porte sur la capacité à déceler des changements de contexte et à s'y adapter, tout en respectant les règles du code de la route et la sécurité routière. Il est conseillé de conduire à allure soutenue sur la route et sur l'autoroute. Le candidat doit suivre les directives données par l'instructeur concernant les directions à prendre. L'objectif est de montrer une certaine assurance au volant et une maîtrise de la conduite.

L'épreuve pratique du permis de conduire comporte également plusieurs sous-épreuves hors conduite qui sont les suivantes :

  1. un test de vue (lecture d'une plaque d'immatriculation d'un véhicule pendant la conduite par exemple)
  2. deux vérifications intérieures et extérieures du véhicule
  3. un freinage de précision
  4. une manoeuvre en marche arrière

Il est à noter que l'on ne peut passer l'épreuve pratique du permis de conduire que 5 fois sur une période de 5 ans. Si le candidat ne la réussit pas au bout de ces 5 essais, il doit repasser l'examen du code puis retenter sa chance.

Le barème de notation et le détail des notes de l'examen

L'examen est noté sur 31 points et le candidat doit obtenir au minimum 20 points et ne pas avoir commis de faute éliminatoire pour réussir l'épreuve. Les compétences de conduite sont réparties en 5 niveaux :

  • E : note éliminatoire se définissant par un comportement dangereux pour le candidat et pour les autres usagers de la route, on considère que si l'instructeur est obligé d'intervenir physiquement sur les pédales ou sur le volant, le candidat est recalé
  • 0 : le candidat n'obtient pas de points mais n'a pas commis de faute élminatoire
  • 1 : la compétence est en cours d'acquisition mais encore relativement mal maîtrisée
  • 2 : la compétence est mise en oeuvre à différents niveaux de qualité au cours de l'épreuve
  • 3 : la compétence est correctement acquise et mise en oeuvre au bon moment à chaque fois que cela était nécessaire

Si une intervention physique correspond à un échec à l'examen pratique, ce n'est pas le cas pour une simple remarque verbale, destinée à faire progresser le candidat, il ne faut donc pas perdre ses moyens dans ce cas.

Les résultats de l'examen

Les résultats de l'examen sont communiqués au candidat dans un délai d'environ 2 jours par la Poste. En cas de réussite, le candidat peut utiliser son certificat d'examen du permis de conduire (CEPC) portant la mention favorable pour conduire un véhicule. Ce certificat est valable 4 mois en attendant la délivrance du permis de conduire.

En cas d'échec, le candidat se voit également transmettre les résultats détaillés de l'examen afin qu'il puisse progresser et acquérir les compétences nécessaires lorsqu'il repassera l'épreuve.