Quel comportement adopter en cas de conduite par temps froid ?

precautions-temps-froid

Quels sont les risques que comportent la conduite par temps froid ?

La conduite par temps froid, en général l'hiver, comporte de nombreux risques, par rapport à une conduite dans des conditions climatiques optimales, ils peuvent être résumés de la façon suivante :

  1. la présence de verglas (causé par le froid) qui peut rendre les routes glissantes
  2. la présence de neige, qu'elle soit au sol, et donc diminue l'adhérence à la route, ou bien qu'il s'agisse de chute de neige, pouvant être gênantes pour la visibilité
  3. la présence de brouillard, qui est très gênante pour la visibilité, tout comme les chutes de neiges importantes

Il est également à noter que par temps froid, les risques de dérapages ou de glissades, notamment dans les virages ou dans les pentes, sont beaucoup plus importants, les conducteurs sont donc amenés à redoubler de vigilance afin de limiter le risque d'accident sur les routes.

Quelles sont les mesures de précautions à prendre dans de telles conditions ?

Avant de prendre le volant

Il est très important de préparer correctement son véhicule à la conduite par temps froid. Les mesures de précaution à prendre sont généralement les suivantes :

  • recharger (ou remplacer) la batterie si celle-ci présente des signes de faiblesse, il est également conseillé de changer l'alternateur ou de le faire vérifier si celui-ci est ancien
  • faire vérifier le démarreur du véhicule
  • faire vérifier les freins pour assurer un freinage équilibré, qui est déterminant, surtout lorsque l'adhérence n'est pas optimale, en cas de verglas par exemple
  • s'assurer que le niveau d'antigel contenu dans le véhicule est suffisant, afin de résister aux températures les plus basses, les dégivreurs, avant et arrière, doivent également être vérifiés avant tout trajet
  • vérifier les essuie-glaces et leur bon fonctionnement, ainsi que le niveau de liquide lave-glace contenu dans les réservoirs

La vérification des pneus est également essentielle, en effet, ce sont ces derniers qui déterminent (en grande partie) l'adhérence du véhicule sur la route, surtout dans les virages, et l'efficacité du freinage. Il est ainsi conseillé d'utiliser des pneus spécifiques et conçus pour des conditions d'enneigement ou de verglas, ces pneus peuvent être équipés de chaînes pour maximiser l'adhérence et éviter les glissades et les dérapages en cas de route glissante. Deux éléments doivent être vérifiés avant chaque trajet par temps froid, il requièrent une attention particulière :

  1. l'usure et la pression des pneus : il faut remplacer les pneus qui n'assurent plus une traction suffisante car ils sont trop usés, la pression des pneus doit également être adaptée, si nécessaire, à la température
  2. l'équilibre des roues et l'alignement des pneus : des corrections devront être effectués si, lors de la vérification, on constate que ces critères ne sont pas remplis

Pendant le trajet

Plusieurs recommandations doivent être suivies lors d'un trajet en voiture par temps froid (qui occasionnent de la neige ou des verglas dans la plupart des cas), ces recommandations sont les suivantes :

  1. le conducteur et les passagers doivent garder leur ceinture attachée pendant toute la durée du trajet, cette recommandation doit être observée d'autant plus que les risques de dérapage sont accrus par temps froid
  2. le conducteur doit rouler à vitesse réduite et ralentir dans les virages pour éviter de glisser, il est également conseillé de ralentir à l'approche d'une intersection glacée ou enneigée
  3. respectez davantage encore les distances de sécurité, afin d'anticiper d'éventuelles déviations de trajectoires
  4. conduisez avec les feux de croisement allumés en cas de faible visibilité (chute de neige ou brouillard par exemple), car ils sont plus visibles que de simples feux de jour, en cas de brouillard, les feux de brouillard doivent être allumés également
  5. soyez particulièrement attentif si vous traversez un pont, car les surfaces des ponts (surtout ceux en acier et en béton) se glacent plus facilement que les routes, qui bénéficient de la chaleur de la terre ferme
  6. il faut penser à se ranger sur le côté de la route avant d'être en situation de panne ou de détresse si les conditions météorologiques se dégradent de façon conséquente

Les conseils à prendre en compte pour la conduite hivernale

Préparer correctement un véhicule pour la conduite par temps froid

Plusieurs conseils sont à prendre en compte si l'on prévoit de prendre le volant par temps froids ou dans des conditions météorologiques difficiles :

  • planifier son trajet à l'avance permettra d'anticiper les éventuels problèmes que le conducteur pourrait rencontrer pendant le trajet
  • consulter les bulletins météorologiques récents, dans les régions dans lesquelles le conducteur se rend, afin de se renseigner sur l'état des routes que celui-ci va emprunter
  • dans la mesure du possible, il est conseillé de repousser le voyage si les conditions météorologiques rendent la conduite très difficile, surtout si l'on est un jeune conducteur
  • porter des vêtements chauds et confortables pour le trajet ainsi que des lunettes de soleil pour les heures ensoleillées de la journée
  • penser à enlever la neige et la glace qui se trouvent sur le véhicule avant tout trajet, pour éviter que celles-ci ne s'accumulent

Que faire en cas de dérapage ?

Il existe quelques mesures à suivre en cas de dérapage. Tout d'abord, il ne faut pas paniquer mais regarder fixement dans la direction où l'on souhaite aller, puis maintenir le volant braqué dans cette direction, afin de maintenir la trajectoire du véhicule. Si le véhicule dérape lorsque le conducteur tente de freiner, il faut impérativement lâcher la pédale de frein. Enfin, il est très fortement déconseillé d'accélérer dans une telle situation, car cela aggraverait encore la perte d'adhérence du véhicule au sol.

Il est important d'immobiliser le véhicule le plus vite possible en cas de dérapage, et pour cela, il est conseillé de mettre le levier de vitesse au point mort en suivant le processus suivant :

  1. si votre véhicule est équipé d'une boîte de vitesse automatique, mettez le levier de vitesse au point mort
  2. si votre véhicule est équipé d'une boîte de vitesse manuelle, désembrayez

Que faire si le véhicule est pris dans la neige ?

Si le véhicule est pris dans la neige, il est essentiel de suivre les recommandations suivantes :

  • si le véhicule ne peut pas être dégagé de la naige, restez à l'intérieur et évitez les efforts demandant trop d'énergie, ainsi que l'exposition prolongée au froid
  • utilisez des triangles de présignalisation pour indiquez que votre véhicule se trouve en situation de détresse
  • soyez particulièrement attentif aux signes d'hypothermie, pour le conducteur ainsi que les passagers
  • s'il vous est possible d'appeler de l'aide, faites le, dans le cas contraire, guettez le passage de véhicule d'urgence afin de demander de l'aide

Comment freiner sur une route glissante ?

Si le conducteur ne se trouve pas dans une situation d'urgence particulière nécessitant de freiner le plus vite possible, il ne faut pas freiner brusquement mais doucement, il faut également désembrayer afin de rendre le freinage plus efficace. La technique à utiliser est différente si le véhicule est équipé d'un système de freins anti-blocage :

  • si le véhicule n'est pas équipé d'un système de freins anti-blocage :
    1. gardez le talon sur le plancher et appuyer progressivement sur le frein avec la pointe du pied, sans toutefois bloquer les roues par un freinage trop puissant et trop brusque
    2. relâchez ensuite la pédale de frein, puis recommencez la même manoeuvre
    3. répétez cette manoeuvre jusqu'à ce que le véhicule soit complètement immobilisé
  • si le véhicule est équipé d'un système de freins anti-blocage : contentez vous d'appuyer sur la pédale de frein jusqu'à l'arrêt complet du véhicule