La conduite écologique

conduite-ecologique

Avec les préoccupations écologiques à l'échelle mondiale, on entend de plus en plus souvent parler de conduite écologique et économique. Mais il n'est pas facile de savoir ce que cela signifie exactement. En bref, il faut prendre soin de sa voiture et adopter un comportement modéré pour protéger l'environnement et le portefeuille. Quels sont les bons gestes pour avoir une conduite écologique ? Comment vous assurer que votre manière de piloter une voiture est apte à vous faire faire des économies ? Comment utiliser vos compétences écologiques pour gagner un point le jour de l'épreuve pratique du permis ? Voici les réponses à vos interrogations.

Économie et écologie au volant : les grands principes

La base de la conduite écologique, c'est la patience, le calme et l'organisation. Si en effet vous n'êtes pas obligé de parcourir des centaines de kilomètres en un temps record parce que vous êtes en retard, vous économiserez sur l'essence et sur votre niveau de pollution. Commencez donc par réduire votre vitesse moyenne d'environ 10 km/h. En pratique, vous ne perdrez pas vraiment de temps, 5 minutes à peine par tranche de 100 km sur autoroute, cela reste dans le domaine du possible. La réduction de votre vitesse va engendrer une dépense en carburant moindre, surtout sur autoroute où vous vous trouvez en général au point le plus haut de votre consommation. Passez au-dessous de ce point et vous gagnerez quelques litres et dégagerez moins de gaz lors de vos déplacements. Gardez une vitesse constante et utilisez les instruments de régulation de vitesse si vous en avez.

De la même manière, mieux vaut éviter les accélérations brusques qui ont pour conséquence de déplacer rapidement du carburant dans votre moteur qui va l'absorber immédiatement pour réaliser son accélération. En ville, cela se solde par un freinage au feu d'après. Préférez aux démarrages canons des démarrages en souplesse, vous permettant de vous rendre au feu suivant à allure modérée. Il y a de fortes chances pour que, au moment d'arriver au feu tricolore, la lumière passe au vert. Vous aurez alors économisé une nouvelle accélération ainsi qu'un freinage inutile.

Forfaits Conduite

Le sur-régime et le sous-régime

Il existe ici deux écoles : ceux qui sont partisans du sur-régime, prônant un moteur moins encrassé donc moins enclin à dégager des particules nocives ; et les partisans du sous-régime, favorisant une conduite plus souple et moins dépensière.

Les organismes de sécurité routière sont unanimes : pour rouler écologiquement, il faut pratiquer le sous-régime. Passez vos vitesses le plus rapidement possible sans trop tirer dessus, de manière souple et calme, et restez dans votre rapport le plus haut. Vous consommerez moitié moins à 1500 tours minute qu'à 3000 tours minute. Pour payer moins d'essence, pour faire moins d'arrêts à la pompe et pour protéger l'environnement, favorisez la conduite en sous-régime, à partir du moment où votre moteur se trouve dans sa zone. Privilégiez la partie basse de la zone.

C'est en pratiquant le sous-régime que vous relaxerez votre conduite. Il n'est en effet pas possible de s'énerver dans le trafic avec un moteur au ralenti : adieu la conduite brusque et dépensière. Vous aurez ainsi le temps de calculer votre itinéraire afin d'éviter le trafic et vous consacrer à une conduite plus fluide.

L'entretien du véhicule

Il va sans dire qu'une voiture bien entretenue est une voiture qui va polluer beaucoup moins qu'une vieille voiture laissée à l'abandon. Prenez soin de vérifier la calamine sur votre pot, de nettoyer régulièrement votre huile moteur et de vérifier vos liquides de refroidissement et de freins.

La pression de vos pneus joue un rôle prépondérant dans votre consommation de carburant. Si la pression n'est pas correcte, vos pneus sont sous-gonflés et adhèrent à la route. La conduite est alors collante et demande plus de travail à votre moteur. S'ensuit une consommation qui peut augmenter de moitié ! Pensez à ajuster la pression de vos pneus et à en changer régulièrement en cas de fatigue. Il en va aussi de votre sécurité et de celle de vos passagers.

Conseils pour économiser le moteur

En plus de réduire votre vitesse et d'utiliser l'accélération et le freinage avec parcimonie, pensez à ménager votre moteur. En effet, dans les 15 premières minutes, votre moteur est encore froid. Lui demander de rouler à vive allure ou de pratiquer de longues accélérations va l'abîmer mais surtout doubler votre consommation de carburant et augmenter considérablement les émissions de gaz dans l'air. Prenez le temps de faire chauffer votre voiture. Mais attention : ne la faites pas chauffer à l'arrêt ! Là aussi, vous consommez pour rien et vous polluez. Roulez doucement pour mettre doucement votre voiture en route, déglacer le pare-brise, faire chauffer l'intérieur de l'habitacle… avant de partir pour un long trajet.

Forfaits Conduite

Les options électriques ont un impact sur la consommation

Il n'y a pas que la conduite qui a des incidences sur votre consommation d'essence : tous vos équipements électroniques utilisent votre carburant pour fonctionner. Évitez de mettre la radio en route si vous êtes plusieurs dans la voiture et favorisez la discussion. Si cela ne s'impose pas, ne mettez pas vos feux et évitez d'utiliser la climatisation. Sans vous en rendre compte, vous pouvez augmenter considérablement votre consommation avec la clim. D'ailleurs, il est important de faire vérifier votre circuit de climatisation régulièrement car c'est l'une des plus grandes causes de pollution sur la route.

L'évaluation de l'éco-conduite lors de l'épreuve pratique du permis de conduire

Vous connaissiez le point de courtoisie, accordé en bonus aux candidats qui se comportent de manière polie et civile sur la route, voici le point de conduite écologique. Avec les Grenelle de l'environnement, il était tant de sensibiliser les automobilistes dès le passage du permis de conduire. Ce point vous permettra de compenser une erreur éventuelle à condition que vous respectiez quelques règles. Conduisez souplement, augmentez rapidement vos rapports et maintenez une conduite stable et régulière. Pour tout examen en ville, veillez à conduire très tranquillement sans gêner la circulation. A l'approche d'un feu rouge, cessez toute accélération bien à l'avance et évitez de freiner si vous le pouvez. Votre examinateur appréciera votre envie de protéger votre environnement et d'économiser sur la consommation de carburant. Cela le rendra en outre plus bienveillant pour le reste de votre évaluation, pensez-y !