Le permis voiture (B)

Le permis B, c'est le fameux sésame. Pour le jeune conducteur, il est synonyme de première voiture, de découvertes mais aussi d'une lourde responsabilité que l'on accepte de le voir porter car on a confiance en lui. Le permis B, le permis de conduire une voiture, est un rite de passage. C'est aussi un parcours du combattant tant au niveau des démarches que de l'apprentissage.

La conduite accompagnée

Il y a plusieurs scénarios pour se présenter à l'examen pratique du permis de conduire. On parle en premier lieu de la formation anticipée que l'on appelle aussi la conduite accompagnée. Elle est accessible dès l'âge de 15 ans et permet de passer l'examen après l'âge de 17 ans et 6 mois. Il y a tout de même plusieurs conditions à respecter, comme avoir à ses côtés un accompagnateur de plus de 5 ans d'expérience, sans avoir eu une invalidation de permis et avec l'accord de l'assurance du propriétaire de la voiture. Si l'option de la conduite accompagnée n'est pas choisie lors de l'inscription, le jeune conducteur ne peut pas prendre le volant avant ses 18 ans et la réussite à l'examen.

La conduite encadrée, pour les professionnels

La conduite accompagnée est à ne pas confondre avec la conduite encadrée. Elle permet de passer l'examen pratique du permis de conduire avant ses 18 ans puis de conduire, mais toujours avec un accompagnant ayant de l'expérience. Il n'y a pas besoin, contrairement à la formation accompagnée, d'attendre 18 ans. C'est une formule qui se destine aux seuls futurs professionnels de la route et inscrits en tant que tels dans une école reconnue.

La conduite supervisée

L'apprentissage en conduite supervisée est une façon méconnue d'obtenir son permis B. Elle se destine aux personnes de plus de 18 ans et qui ont déjà le code, mais pas réussi le premier passage à l'examen pratique du permis de conduire. Une dérogation leur permet de conduire avec accord de l'assurance, une formation spécifique de deux heures et un encadrement par un accompagnant n'ayant pas eu de suspension de permis ces 5 dernières années. Des règles spécifiques s'adressent à ces conducteurs, notamment concernant la vitesse.

Les démarches d'inscription

Dans la plupart des cas, c'est votre auto-école qui se charge des démarches administratives liées au passage de l'examen du permis de conduire. Vous pouvez toutefois vous inscrire en candidat libre et donc ne pas vous présenter dans le cadre de l'auto-école. C'est une situation rare mais qui correspond à des personnes ayant déjà eu le permis et qui souhaitent le repasser. Il faut aussi se renseigner sur les règles spécifiques qui s'appliquent dans ce cas particulier.

Les justificatifs

Pour pouvoir s'inscrire pour le permis B, de nombreux justificatifs vous sont demandés. Il convient de bien se renseigner auprès de son auto-école ou de l'administration publique. En effet, les papiers ne sont pas les mêmes en fonction de l'âge du requérant ou de sa situation, lors d'une éventuelle sanction judiciaire concernant le permis de conduire par exemple. Vous devez faire des démarches aussi auprès de l'assureur de la voiture.

Le grand jour de l'épreuve du permis de conduire

Du permis B, on n'en retient au final que l'examen pratique, celui qui se déroule en voiture. Le Code de la route, qui peut aujourd'hui être passé dans des structures partenaires de l'Etat, n'est pas très stressant au regard de l'examen pratique. Il n'y a pas de recette miracle pour arriver dans de bonnes conditions à l'examen pratique de la conduite. Le fait d'être jugé, l'enjeu et la pression naturelle d'un examen n'aident pas à se mettre dans de bonnes conditions pour la conduite. Il faut tout de même se rappeler que la très grande majorité des examinateurs de l'épreuve pratique du permis B ne travaillent pas contre vous mais pour votre sécurité. Ils ne vous jugent pas en tant qu'élèves mais futurs conducteurs aptes ou non à être en position de sécurité pour soi et les autres. Il faut aussi se souvenir que les conditions de passage sont aujourd'hui bien plus rapides qu'il y a quelques années et le coût global de la formation s'en ressent, car cela limite les heures de formation prises en supplément de la formation initiale, heures souvent coûteuses.

Voilà, l'examen pratique du permis B est passé. Vous êtes sorti de la voiture un peu tremblant et vous avez attendu les résultats par la Poste. C'est bon, il ne vous reste plus qu'à monter dans votre voiture pour votre première conduite seul. Vous avez réussi le rite de passage à l'âge adulte. il faut maintenant s'en montrer digne avec une conduite réfléchie et sécuritaire.