Priorité à droite en circulation

Priorité à droite

Une intersection est un lieu de jonction ou de croisement à niveau, de deux ou plusieurs chaussées, quels que soient leur angle ou leur axe. C’est donc un point particulièrement dangereux, c’est pour cela qu’il est important de connaître et de comprendre les règles du code de la route pour les franchir. Il existe plusieurs types d’intersections, avec des règles de priorité distinctes, mais aussi avec des infrastructures et des configurations qui peuvent entraîner des situations à risque si on ne maîtrise pas les compétences de base. La priorité à droite représente une difficulté particulière, puisqu’elle n’est pas toujours signalée. Plus vous la détecterez tôt, mieux vous pourrez adapter votre allure en gardant une conduite souple et sécuritaire.

Franchissement d’une priorité à droite :

La détection de l’intersection

Votre regard doit balayer l’horizon de gauche à droite, le plus loin possible et non devant votre capot, mais très brièvement, de manière répétée, sans quitter la route des yeux plus d’une demi-seconde, maximum une seconde. De cette manière, vous détectez les indices assez tôt pour avoir le temps de les analyser et de décider de votre action.

Des indices utiles sont facilement repérables pour vous aider à détecter une intersection :

  • des balises d’intersection
  • un espace important entre des maisons ou des bâtiments
  • une interruption dans des espaces verts, une haie, un mur, un grillage, une rangée d’arbres, un trottoir…
  • une plaque de nom de rue sur l’angle d’une maison
  • une voiture qui s’engage, ou qui change de direction
  • des panneaux de direction
  • des panneaux de signalisation qui annoncent une intersection, un feu...

Identification

Lorsque vous avez détecté l’intersection, il reste à identifier quel est son régime de priorité. Selon l’allure à laquelle vous circulez, vous devez être en mesure de vous arrêter pour céder le passage si besoin :

  • retirez votre pied de l’accélérateur dès que vous arrivez au début de votre surface de contrainte (distance parcourue pendant le temps de réaction + distance de freinage),par rapport à l’intersection
  • balayez à nouveau du regard la chaussée de gauche à droite pour détecter la présence d’un feu tricolore, d’un rond point, d’un marquage de stop ou de cédez le passage
  • si un marquage est présent sur le sol, cherchez le panneau de stop ou de cédez le passage qui confirme la règle de priorité
  • si un panneau de priorité à droite est visible, ou si aucun marquage ou panneau n’est présent, vous devez donc appliquer la règle de la priorité à droite

Contrôle

Maintenant que vous avez clairement identifié une priorité à droite :

  • placez votre pied au dessus de la pédale de frein
  • contrôlez de gauche à droite pour détecter la présence d’un usager, (à gauche pour vous assurez qu’il vous cède bien le passage, à droite pour adapter votre allure pour le laisser passer).

Attention, n’hésitez pas à répéter ce contrôle avant de franchir l’intersection, en tournant la tête pour regarder en vision binoculaire (pour apprécier correctement la distance, le relief, et avoir un plus grand champ de vision),et de préférence plusieurs fois (pour mieux évaluer la vitesse d’approche d’un véhicule et éviter le piège des angles morts de votre véhicule comme le montant des vitres et pare-brise)

Dégagement rapide en accélérant franchement et en contrôlant à nouveau

  • si vous avez dû vous arrêter pour céder le passage à droite,
    redémarrez en accélérant franchement, pour ne pas prendre le risque de caler au milieu de l’intersection, et en contrôlant une dernière fois de gauche à droite. En effet, un usager, qui n’était pas visible ou présent une seconde plus tôt, peut surgir si la visibilité sur la droite est réduite (masquée par une construction, un mur, une haie…),ou s’il arrive à vive allure (une moto par exemple)
  • si vous avez juste ralenti,
    dès que vous ne disposez plus d’une distance d’arrêt suffisante, c’est à dire à moins de 2 secondes (distance parcourue pendant le temps de réaction + la distance de freinage),accélérez franchement pour dégager l’intersection

À quelle vitesse franchir une priorité à droite

La visibilité peut être bien dégagée, ou alors masquée par des constructions (maison, mur, abris bus…),par de la végétation, par d’autres usagers (bus, camion…) mais également par les angles morts de votre véhicule, selon l’angle de la chaussée abordée.

Après avoir détecté et identifié l’intersection comme étant une priorité à droite, vous devez vous assurez que la voie est libre avant de vous engager. Pour cela vous devez adapter l’allure de votre véhicule par rapport à votre distance de visibilité. Par exemple, en contrôlant à droite, si la vue est dégagée sur au moins 25 mètres, je circulerai à la vitesse maximale, sur route sèche, (50 km/h en agglomération),puisque ma distance d’arrêt sera de 25 mètres. Vous devez adapter votre vitesse à votre distance de visibilité, c’est à dire en ralentissant suffisamment pour que votre surface de contrainte ne chevauche pas la zone d’incertitude d’un usager qui vient de la droite.

Gestion boîte

Vous avez compris qu’il faut donc adapter sa vitesse à sa distance de visibilité. Mais attention à ne pas être trop en sous-régime, vous n’auriez plus aucune puissance pour dégager rapidement, si le manque de visibilité masque un véhicule ayant la priorité. En agglomération, avec une très bonne visibilité, vous pouvez franchir une intersection en 3ème. Mais dès que la visibilité est moins bonne ou que vous avez un doute, rétrograder en 2ème, vous pourrez dégager rapidement en cas de besoin. Attention, sans visibilité, engagez vous en 1ère, c’est à dire au pas, pour être capable de vous arrêter “sur place”, en ayant anticiper votre freinage pour ne pas surprendre un usager à l’arrière.

Conduite à adopter face à un refus de priorité

Ne forcez pas une priorité, non seulement vous ne serez plus dans votre droit en cas d’accident, mais c’est prendre beaucoup de risques pour rien. En effet, s’il est prouvé que vous auriez pu vous arrêter, votre assureur ne couvrira pas tous les dommages liés à votre véhicule et à vous, en tant que conducteur, et un malus sera appliqué sur votre prime d’assurance. Sans compter la possibilité qu’il y ait des blessures corporels ou mortelles. Adoptez plutôt une conduite apaisée, responsable, en anticipant les actions des autres usagers et en cédant le passage, après contrôle évidemment, même si vous êtes prioritaire, pour ne pas créer  une situation de conflit, où l’agressivité ne résoudra rien, bien au contraire!

Sanctions pour non-respect des règles de priorité à droite

C’est une contravention de 4ème classe qui entraîne les sanctions suivantes :

  • perte de 4 points du permis de conduire
  • amende forfaitaire de 135 euros
  • risque de suspension du permis de conduire pouvant aller jusqu’à 3 ans maximum avec possibilité d’aménagement professionnel