Les sabots de police

Les sabots de police

Quelles sont les caractéristiques des sabots de police ?

Les sabots de police, appelés également sabots de Denver, sont des mécanismes en acier destinés à empêcher le véhicule ainsi immobilisé de se déplacer. La première partie est un conduit de forme rectangulaire, en acier, sur lequel est attaché un disque pouvant se superposer à la roue. Cette partie rectangulaire est équipée d'une serrure afin que l'usager ou un tiers ne puisse pas retirer le sabot. La seconde partie du sabot est composée d'une pince bloquante dont la profondeur est variable, celle-ci contient un disque qui empêche la roue de tourner. Il est ainsi impossible à l'usager de rouler avec un sabot. Il est à noter qu'un sabot comprend deux serrures, une pour la partie haute et une pour la partie basse, ce qui empêche quiconque de retirer le sabot.

L'utilisation et le fonctionnement des sabots de police

Les sabots de police ont un fonctionnement simple et une mise en oeuvre efficace. En effet, la pose d'un sabot de police demande moins d'une minute et le retrait de celui-ci demande moins de trente secondes. Quel que soit le côté de la roue que l'on souhaite bloquer, les étapes sont les suivantes :

  • on insère le cylindre qui retient le disque de flasque sur l'un des deux pans de la pince
  • on serre ensuite le cylindre sur la pince à l'aide d'une clé spéciale
  • il faut ensuite bloquer l'accès au boulon de serrage du cylindre par une serrure, le sabot est alors fixé
Forfaits Code de la route

Dans quels cas utilise-t-on des sabots de police ?

Les contraventions de stationnement

Dans ce cas, il s'agit d'un véhicule qui ne respecte pas les règles de stationnement, le sabot peut donc être posé en attendant l'arrivée d'un véhicule d'enlèvement, qui se chargera d'emmener le véhicule gênant à la fourrière.

La saisie du véhicule concerné

Le véhicule peut être immobilisé à l'occasion d'une saisie ou d'une vente, l'utilisation du sabot est alors requise, notamment si l'intervention d'un huissier est nécessaire.

Il est à noter cependant que seules les forces de l'ordre sont habilitées à poser ce type de dispositif. Tout particulier ou toute entreprise quelle qu'elle soit qui immobiliserait de la sorte un véhicule serait dans l'illégalité, et ce même si le stationnement ou l'emplacement du véhicule constitue une gêne voire un danger pour autrui. Le bon comportement à adopter dans cette situation est de prévenir les forces de l'ordre, et non d'agir soi-même.