Mise à jour : 14/05/2018 (il y a 3 semaines).

Comment lutter contre la pollution sur l'autoroute ?

lutte-dechets-autoroute

On constate qu’environ 6 Français sur 10 ne trouvent pas les routes assez propres, sont mis en cause les (nombreux) jets de déchets par la fenêtre des véhicules lors de trajets, et notamment de longs trajets sur autoroute. L’institut Ipsos s’est penché sur le sujet en étudiant le traitement et la gestion des déchets sur les autoroutes. Le résultat de ces études n’est toutefois pas satisfaisant.

Quelques chiffres concernant les déchets sur les routes et les autoroutes

En ce qui concerne l’année 2015, il est estimé qu’environ 81 000 tonnes de déchets (soit l’équivalent du poids de huit tours Eiffel) sont jetés lorsque les Français partent en vacances, parmi ces déchets, 73 200 tonnes sont jetées sur les routes et les autoroutes.

En terme de statistiques, on considère qu’un Français sur trois jette des déchets par la fenêtre de son véhicule lorsqu’il est au volant, que cette pratique soit régulière ou occasionnelle. Parmi ces Français, 18% déclarent jeter des mégots de cigarettes et des chewing gums, 23% des déchets de nature organique (trognons de pomme, peaux de bananes ou encore noyaux) et 5% des papiers, mouchoirs et emballages, en plastique ou en carton.

On peut ainsi en conclure que les pratiques éco-responsables au volant laissent encore à désirer, selon Vinci Autoroute.

Des comportements particulièrement observés en période de vacances

On note également que si les Français ont un comportement plutôt responsable en temps normal, en effet, 75% des Français déclarent utiliser les poubelles de tri sélectif mises à leur disposition sur les autoroutes pour se débarrasser de leurs déchets, les périodes de vacances sont synonymes de relâchement pour un certain nombre d’entre eux. Ce constat est souligné par des chiffres alarmants : 66% des conducteurs ne trient pas leurs déchets sur la route des vacances, par ailleurs, 11% des moins de 35 ans déclarent ne jamais les trier sur l’autoroute.

Il semblerait donc qu’une prise de conscience soit nécessaire afin de réduire ces comportements nocifs pour l’environnement.

On note cependant que les conducteurs accompagnés d’enfants adoptent, eux, une attitude plus responsable, ainsi, 26% d’entre eux ramassent les restes des pique-niques sur les aires réservées, 25% trient leurs déchets sur les aires de repos et 23% essayent de réduire le volume de déchets qu’ils jettent par la fenêtre (la grande majorité d’entre eux étant par ailleurs des déchets organiques et non pas des emballages en plastique).

Quelles mesures devrait-on adopter et quels comportement devrait-on préconiser pour lutter contre cette pollution ?

Plusieurs comportements “responsables” peuvent être adoptés comme par exemple :

  1. ne rien jeter par les fenêtres des véhicules, et cela même s’il ne s’agit “que” de déchets organiques comme des trognons de pomme
  2. penser à bien vider les conteneurs (canettes, briques et bouteilles en plastique) avant de les jeter dans le bac jaune approprié, cela facilitera le recyclage
  3. penser à séparer les emballages avant de les jeter dans le conteneur, ne pas les emboîter les uns dans les autres
  4. en cas de doute sur le conteneur dans lequel les déchets doivent être jetés, toujours les jeter dans le conteneur noir portant la mention “ordures”