Les gestes de premiers secours à présent obligatoires dans le permis de conduire

gestes-premiers-secours-obligatoires

Les statistiques concernant les premiers secours et la conduite

On estime à l’heure actuelle que plusieurs centaines de vies pourraient être sauvées lors d’accidents de la route si les conducteurs étaient mieux formés aux gestes des premiers secours, et ce dès l’apprentissage de la conduite, et ce d’autant plus que 50% des victimes d’accidents de la route succomberait durant les premières minutes. Une loi a donc été proposée, rendant obligatoire une formation aux premiers secours en parallèle de l’apprentissage des règles du code de la route et de la sécurité routière et de l’apprentissage de la conduite.

Une première proposition de loi rejetée en 2012

En 2012, une première proposition de loi similaire avait été rejetée. Celle-ci proposait notamment d’inclure dans l’apprentissage de la conduite les cinq gestes qui sauvent, qui sont les suivants :

  • alerter les secours le plus rapidement possible
  • baliser les lieux et porter assistance aux victimes
  • sauvegarder la vie des blessés
  • savoir que faire pour ventiler les blessés
  • savoir que faire pour stopper une hémorragie

Une seconde proposition de loi a donc été faite en 2015 sous le gouvernement de François Hollande et est toujours en cours d’étude par le Sénat à l’heure actuelle. Se posent notamment les questions du financement et de l’organisation de la formation aux premiers secours et de la troisième épreuve du permis de conduire.

Le nouvel apprentissage des premiers secours lors du passage du permis de conduire

Cette proposition de loi vise donc à rajouter une troisième épreuve, en plus de l’examen du code de la route et de l’épreuve de la conduite, qui testerait les capacités des candidats à réagir rapidement et efficacement s’ils étaient confrontés à un accident.

L’examen sera précédée d’une formation de quelques heures dont le contenu exact n’a pas encore été éclairci par le gouvernement. On peut cependant penser qu’il s’agira d’une formation d’une vingtaine de personnes, encadrée par des professionnels de la santé, et qui comportera des mises en situation concrètes, afin de préparer les candidats du permis de conduire à l’éventuelle troisième épreuve introduite.

Quelle amélioration cela apportera-t-il sur les routes ?

L’amélioration sur les routes devrait se faire sentir en sauvant de 250 à 350 personnes chaque année, car comme les études actuelles l’ont souligné, les conducteurs sont encore trop peu au fait des gestes qui sauvent, et la plupart sont pris au dépourvu et ne savent pas comment réagir en cas d’accident.

La conséquence : un coût du permis de conduire plus élevé ?

La question du coût du permis de conduire a été évoquée, et notamment le renchérissement de celui-ci du fait de la formation supplémentaire, des options de financement ont également été envisagées mais rien de concret n’a été décidé pour le moment.