/ / Délit de conduite sous emprise d'alcool avec antécédents/récidive ?
Avatar de VOIGRAN
VOIGRAN

Délit de conduite sous emprise d'alcool avec antécédents/récidive ?


Bonjour,

J'ai souhaité publier sur ce forum pour, au mieux obtenir certaines réponses à mes questions sinon échanger avec des personnes qui auraient vécues ce que je suis en train de vivre.

Ma situation est la suivante :
- réveillon 2006 : infraction pour conduite sous l'emprise de l'alcool - 0,35mg/L d'air expiré - retrait de 6 points (récupération de 4 points après un stage de récupération de points) ;
- 28/09/2009 : au retour d'une soirée arrosée, délit pour conduite sous l'emprise de l'alcool - 0,92mg/L d'air expiré - 8 mois de suspension (dont 6 de suspension administrative) - amende de 600€ - retrait de 6 points (récupération de 4 points après un stage de récupération de points puis récupération des 12 points après 3 ans sans infraction) ;
- 16/06/2018 (près de 9 ans après) : le lendemain matin d'une soirée arrosée (après avoir dormi 6 heures), délit pour conduite sous l'emprise de l'alcool - 0,45mg/L d'air expiré - suspension administrative de 4 mois - en attente du jugement.

En consultant des sites Internet, j'ai vu qu'il y avait récidive de délits pour une conduite sous emprise de l'alcool s'il y avait moins de 5 ans entre les deux délits.

Est-ce à dire que dans mon cas, le second délit n'est pas considéré comme récidive ?
Le premier délit aura-t-il des conséquences sur le jugement du second ?
Si oui, dans quelle mesure ?

Certains d'entre vous ont-ils traversés la même épreuve ? Quelles ont été les sanctions ?

En vous remerciant très sincèrement pour les réponses que vous pourrez m'apporter en cette période difficile.

Bien cordialement.

Etienne


#33298 - Le


Réponse (1)

Avatar de Evelyne
Intervention de Permisecole.comIntervention de Permisecole.com Evelyne
+ -
bonjour Étienne, normalement en cas de récidive d'alcoolémie au volant c'est l'annulation du permis de plein droit. Les sanctions se sont durcies dans la mesure où la France détient le triste record de la 1ère cause d'accidents routiers mortels : l'alcoolémie au volant .
Pour répondre à votre question, oui le 1er délit, puis second et à présent le 3ème , avec la loi de la personnalisation des peines, permet au Juge d'étudier le passé du conducteur en matière de comportement routier.
Vous pouvez essayer de vous trouver un bon avocat, mais cette fois-ci je n'y crois pas!
Vous aurez 1 annulation du permis et peut-être l'obligation de suivre des soins auprès d'un centre d'alcoologie. Rassurez-vous ces centres vous accueillent avec bienveillance, sans aucun jugement, le personnel compétent s'occupe des récidivistes quand un souci d'alcool est bien présent. On le sait tous qu'il est dangereux de boire de l'alcool si nous avons à conduire après. On prend alors des mesures, covoiturage avec un conducteur SAM (c'est celui désigné dans la soirée qui ne boit pas d'alcool) ou dormir chez les potes, bref ces centres sont chargés d'aider ces conducteurs à gérer et changer leurs habitudes d'alcoolisation excessive incompatible avec une conduite responsable et sécuritaire.
Une chance dans votre situation vous ne semblez pas être l'auteur d'un accident avec blessé à vie ou tué sur la route. Le Juge en tiendra compte mais ça n'effacera pas votre historique et les récidives malgré les avertissements (suspension ou stage de sensibilisation).


#16637 - Le


Envoyer une réponse

Recopiez le code Chargez un nouveau code



Téléphone 01 45 43 14 92 Téléphone : 01 45 43 14 92