Patientez...
/ / L'examen du code de la route, comment ne pas stresser

Le stress avant le permis de conduire

Il est dommage d'échouer systématiquement à vos examens de conduite ou de code à cause d'une mauvaise gestion du stress avant le permis de conduire. Voici nos conseils pour garder la tête froide...

Qu'est-ce que le stress ?

Le stress est une réaction de l'organisme à toute demande qui lui est faite.
La demande peut être positive ou négative. Un événement heureux (mariage, voyage) ou malheureux (perte d'emploi, divorce) induit des réactions de stress similaires.

Quels sont les bienfaits ou méfaits du stress ?

Les situations stressantes, comme celles que vivent les candidats au permis de conduire, déclenchent plusieurs types de réactions. Elles peuvent être adaptées, mobilisatrices et efficaces. L'individu donne le meilleur de lui-même, reste concentré et assure une conduite autonome et respectueuse comme pendant une leçon avec son formateur.
Le candidat, selon sa capacité à « faire face », peut avoir des réactions totalement inadaptées. L'intervention de l'examinateur ne se fait, en général, pas attendre !
L'adaptation ou « coping » est un processus qui naît lors de l'expérience d'une situation stressante. Il entraîne des modifications physiologiques et/ou comportementales, mais il est surtout psychologique et variable d'un individu à l'autre, ce que l'apprentissage va améliorer.

Quelques astuces pour gérer le stress avant le permis

  • Avoir atteint le niveau requis pour se présenter au permis
  • Réaliser des permis blancs avec le formateur pour corriger les défauts, renforcer les points forts, se préparer mentalement à l'évaluation et vivre ainsi un semblant d'épreuve
  • Repérer le centre d'examen une semaine avant et arriver avec quelques minutes d'avance le jour de l'examen
  • Se persuader que l'inspecteur n'est pas là pour « saquer » l'élève, mais pour évaluer ses aptitudes en toute bonne foi
  • Durant la conduite, commenter les situations rencontrées mentalement. La conduite commentée permet de mieux anticiper, de repérer les indices utiles, d'adapter l'allure et le comportement
  • Penser à bien respirer ! La respiration ample libère les tensions et abaisse aussitôt le niveau de stress. Inspirer sur 3 temps, puis souffler longuement sur 6 temps.
  • Enfin, s'offrir quelques séances de sophrologie peut apporter la relaxation et la préparation mentale nécessaires à un moral de gagnant ! À bas le trac !

Débarrassez-vous des idées reçues



  • « L'inspecteur ne donne pas le permis de conduire au premier passage ». Faux ! Il n'existe pas de favoritisme visant à être plus tolérant avec les élèves ayant déjà passé l'épreuve pratique.
  • « L'inspecteur cherche à piéger les élèves ». Faux ! L'inspecteur est neutre et responsable ; il dispose d'un barème de notation précis qui ne lui permet pas de piéger les élèves.
  • « L'inspecteur va me hurler dessus à la première occasion ». C'est du passé ! Cela date du temps où des militaires à la retraite faisaient office d'inspecteur du permis de conduire.
  • « L'auto-école souhaite que j'échoue pour gagner plus d'argent ». Là aussi, c'est faux. Les places d'examen sont attribuées en fonction du taux de réussite au permis de conduire. Ces places étant limitées, l'auto-école souhaite votre réussite.

Enfin, dites-vous bien que c'est votre examen, que vous n'avez rien à perdre et tout à gagner.

Nous espérons que cette thématique vous aidera à mieux vivre votre passage à l'examen. Nous vous souhaitons bon succès au permis de conduire !







Téléphone Service client : 01 45 43 14 92